•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cancer du sein : une meilleure accessibilité aux projets de recherche clinique

Le reportage de Marie-Hélène Rousseau

Les femmes de l'Estrie atteintes d'un cancer du sein auront dorénavant accès à plus de protocoles cliniques. C'est grâce à un partenariat entre le CIUSSS de l'Estrie-CHUS et le groupe McPeak-Sirois de recherche clinique en cancer du sein, annoncé samedi.

Actuellement, ce sont majoritairement les patientes suivies dans les hôpitaux des grands centres qui peuvent prendre part à certains projets de recherche. Le partenariat entre le Centre de recherche du CHUS (CRCHUS) et le groupe McPeak-Sirois, les patientes auront accès à plus de médicaments et à de nouvelles techniques.

« Si on a plus de protocoles de recherche existants, on aura plus de femmes qui pourront bénéficier de ces soins de pointe », souligne la directrice générale du Groupe McPeak-Sirois, Dominique Johnson.

L'objectif est d'éventuellement regrouper la majorité des hôpitaux du Québec pour rendre la recherche clinique plus accessible à tous.

« C'est de mieux comprendre la maladie, de mieux la traiter, de mieux la contrôler et l'objectif ultime c'est d'augmenter la survie. C'est dans cette direction que tout le monde travaille maintenant », ajoute-t-elle.

Colloque

L'annonce de ce partenariat a été faite à l'occasion d'un colloque sur la recherche clinique, ayant comme point de mire le cancer du sein, qui s'est déroulé samedi avant-midi au centre culturel de l'Université de Sherbrooke.

Plusieurs chercheurs, majoritairement affiliés au Centre de recherche du CHUS, ont parlé de leur projet et des progrès réalisés dans la recherche clinique.

Il a notamment été question des bienfaits de l'activité physique, de l'imagerie moléculaire et de l'impact du stress sur le cancer du sein.

Estrie

Recherche médicale