•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes de Durham cohabitent dans l’ancien édifice de L’Amicale

Le maire d'Oshawa, John Henry, a coupé le ruban lors de l'inauguration du centre.

Le maire d'Oshawa, John Henry, a coupé le ruban lors de l'inauguration du centre.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Radio-Canada

Quatre organismes qui offrent des services à la famille et aux femmes victimes de violence cohabitent désormais, à Oshawa, dans l'ancien édifice du centre communautaire francophone de Durham, L'Amicale.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

L’inauguration officielle des nouveaux bureaux a eu lieu vendredi, devant une quarantaine de membres de la communauté.

Les organismes Services à la famille catholique de Durham, Rose of Durham, Luke’s Place et le programme DRIVEN partagent les locaux. Les francophones pourront ainsi être plus facilement dirigés vers les ressources dans leur langue, alors que trois des quatre organismes sont en mesure d’offrir des services en français.

Cindy Zamiska de l'organisme Services à la famille catholiques de Durham lors de l'inauguration du centre

Cindy Zamiska de l'organisme Services à la famille catholiques de Durham lors de l'inauguration du centre

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

En vivant sous le même toit, les quatre organismes visent à diminuer certains de leurs coûts tout en facilitant l’accès à une variété de services. Les clients peuvent par exemple recevoir de l'aide psychologique, ou encore se familiariser avec le système juridique.

La directrice générale de Luke’s Place explique qu’un accès immédiat aux ressources est indispensable pour les femmes victimes de violence qui recherchent du soutien. Elle croit donc que le nouvel emplacement sera bénéfique pour les clientes.

Lorsque les femmes fuient la violence, il est primordial de réduire toute barrière, pour ainsi assurer leur sécurité et un meilleur accès à la justice.

Carol Barkwell, directrice générale, Luke’s Place

La nouvelle a été bien accueillie par l’Assemblée des communautés francophones de l’Ontario (ACFO) Durham-Peterborough.

Le président de l'ACFO Durham-Peterborough, Achille Fossi, était présent à l'inauguration des lieux.

Le président de l'ACFO Durham-Peterborough, Achille Fossi

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Le président, Achille Fossi, a souligné l’importance du lieu pour les francophones de la région. Pendant près de 30 ans, le centre communautaire francophone L’Amicale y a organisé de nombreuses activités, avant de vendre l’édifice l’an dernier.

Cet immeuble est très bien connu des francophones et ils peuvent y accéder facilement. Plusieurs membres du personnel s’expriment en français. C’est une très bonne nouvelle.

Achille Fossi, président, ACFO Durham-Peterborough

La superviseure des services en français pour Services à la famille catholiques de Durham, Cindy Zamiska, rappelle que l’édifice a été construit pour les francophones, par les francophones.

Elle ajoute par ailleurs que de nombreux membres de la communauté francophone lui ont exprimé un certain soulagement lorsqu’ils ont appris qu'un organisme désigné en vertu de la Loi sur les services en français prenait possession de l’édifice.

Toronto

Santé