•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Europe et le Japon envoient une sonde spatiale vers Mercure

BepiColombo prendra sept ans pour se rendre à la planète Mercure, qu'elle doit étudier.
L'appareil BepiColombo à l'Agence spatiale européenne aux Pays-Bas Photo: Reuters / Michael Kooren
Associated Press

Les agences spatiales européenne et japonaise mettaient vendredi la touche finale à une mission conjointe vers Mercure, la planète la plus rapprochée du Soleil.

Une fusée Ariane 5 doit décoller de la Guyane française en fin de journée vendredi, avec à son bord la sonde BepiColombo. Celle-ci mettra sept ans avant d'atteindre son objectif.

L'Agence spatiale européenne a prévenu que la mission, de près de 2 milliards de dollars, compte parmi les plus complexes de l'histoire. Les températures extrêmes de Mercure, la puissance de la force gravitationnelle du Soleil et l'intensité des radiations solaires signifient que la sonde devra composer avec des conditions infernales.

Bien que Mercure puisse paraître terne à l'œil humain, différents minéraux apparaissent dans un arc-en-ciel de couleurs sur cette image captée par la sonde Messenger.Bien que Mercure puisse paraître terne à l'œil humain, différents minéraux apparaissent dans un arc-en-ciel de couleurs sur cette image captée par la sonde Messenger. Photo : NASA/Messenger

La sonde suivra un parcours elliptique qui la rapprochera une fois de la Terre, deux fois de Vénus et six fois de Mercure, afin de ralentir suffisamment pour arriver à destination en décembre 2025.

La sonde, qui est nommée en l'honneur du chercheur italien Giuseppe « Bepi » Colombo, utilisera de tout nouveaux moteurs ioniques électriques pour se placer en orbite.

Après son arrivée, la sonde lancera deux sondes plus petites, Bepi et Mio, qui examineront de manière indépendante la surface et le champ magnétique de Mercure. Elles sont dotées d'une protection spéciale pour résister à des températures qui oscillent entre 430 degrés Celsius sur la face exposée au Soleil et -180 degrés sur la face sombre.

Les chercheurs espèrent reprendre là où la sonde américaine Messenger a laissé les explorations. La mission de Messenger autour de Mercure a pris fin après quatre ans, en 2015.

On sait peu de choses de Mercure, qui est à peine plus grosse que la Lune.

Il s'agit d'une deuxième coopération récente entre les agences spatiales européenne et japonaise. La sonde japonaise Hayabusa2 a déposé un rover franco-allemand sur la surface de l'astéroïde Ryugu plus tôt ce mois-ci.

Industrie aérospatiale

Science