•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Clark sont reconnus coupables de la mort de leur fils

Jennifer Clark porte un manteau et un chapeau noir. Jeromie porte des lunettes et un chandail bleu. Ils se rendent à leur procès.
Jennifer et Jeromie Clark avaient été accusés de la mort de leur enfant en décembre 2014. Photo: CBC

Le jury a déclaré Jennifer et Jeromie Clark coupables de négligence criminelle causant la mort et d'avoir manqué à leur devoir de fournir les choses nécessaires à l'existence de leur fils qui est mort en 2013.

Le verdict est tombé dans la soirée de jeudi, après des heures de délibération.

Jugé responsable de la mort de son enfant, le couple sera libéré sous caution jusqu’à l’audience de détermination de la peine, qui aura lieu en décembre.

« John aurait été en première année et aurait soufflé sa sixième bougie en décembre », a rappelé le procureur Shane Parker.

Le 28 novembre 2013, le garçon de 14 mois, John, avait été emmené par ses parents dans un hôpital de Calgary en état de choc septique. L'enfant a été pris en charge, mais il est mort le lendemain.

L’autopsie avait révélé que John était mort de malnutrition et d’une infection au staphylocoque.

Dans leurs plaidoyers, les avocats de la défense ont tenté, en vain, de faire valoir que c’étaient les médecins qui avaient précipité la mort de l’enfant. Selon l'ancien médecin légiste de l'Alberta, ces derniers avaient augmenté ses niveaux de sodium en lui transfusant des fluides trop rapidement.

Le procureur est en train de répondre aux questions des journalistes. Shane Parker, le procureur de la Couronne, a déclaré que c'était déplorable d'accuser les médecins de l'Hôpital pour enfants de l'Alberta de la mort de l'enfant. Photo : CBC / Anis Heydari

Les médecins « sont les héros de cette histoire », leur a rétorqué Shane Parker. :« Il est injuste de leur faire porter le chapeau de la mort d’un bébé de 14 mois qu’ils ont essayé de sauver. »

Pas les seuls

David Stephan, un homme de Lethbridge, dont le fils Ezekiel est mort à 19 mois, en 2012, se trouvait dans la galerie de la salle d'audience, un calepin en main.

Comme il l’avait déjà fait lors de son procès, David Stephan a critiqué le système de justice canadien sur des vidéos qu’il a diffusées sur Facebook.

Son épouse, Collet, et lui avaient été reconnus coupables d'avoir manqué à leur devoir de fournir les choses nécessaires à l'existence de leur fils.

Atteint d’une méningite, il n'avait pas été amené à temps par ses parents à l'hôpital pour être soigné. Ses parents l’avaient plutôt traité avec des remèdes dits naturels comme de l’ail ou du gingembre.

Respectivement condamnés à quatre mois de prison et à trois mois à purger à domicile, David et Collet Stephan sont attendus au tribunal en mai 2019 pour la tenue d’un nouveau procès.

Quant au couple Clark, il se représentera devant les juges le 14 décembre.

Alberta

Justice et faits divers