•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La seconde phase de l'oeuvre d'art public controversée des tours Bowfort annulée

Le projet artistique des Tours Bowfort à Calgary.

L'oeuvre d'art des Tours Bowfort à Calgary.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La seconde phase de l'oeuvre d'art public des tours Bowfort, située le long de la route Transcanadienne, à Calgary, ne verra pas le jour en raison d'un dépassement de coûts.

L’oeuvre des artistes Del Geist et Patricia Leighton, dont l'installation a été approuvée en 2015, comprenait les tours Bowfort, qui sont déjà construites ainsi que des drumlins, des collines aux formes douces.

Ce sont ces derniers qui devaient être installés de l’autre côté de la route Transcanadienne, mais que la Ville a préféré supprimer.

Les tours Bowfort, le long de la Transcanadienne à Calgary.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La seconde phase du projet d'art public incluant les tours Bowfort ne sera pas réalisée.

Photo : Radio-Canada

Un budget de 500 000 $ avait été alloué à l’ensemble de l'oeuvre, mais la partie initiale a coûté plus cher que prévu, explique la responsable de l'art public à la Ville de Calgary, Jennifer Thompson.

« Le budget total pour les deux installations était de 500 000 $, et nous avons déjà investi 411 000 $ pour la première partie des tours Bowfort. Comme l’installation des drumlins était estimée à environ 200 000 $, nous aurions dépassé la somme que nous voulons dépenser. Nous avons donc décidé d’annuler la deuxième partie », dit-elle.

En poste depuis peu, Jennifer Thompson ignore si l'annulation de cette oeuvre d'art public est une première pour la Ville.

L’artiste Patricia Leighton se dit surprise et attristée d’apprendre que la Ville met un terme au projet après trois ans de travail, alors que la terre pour former les drumlins a déjà été apportée sur les lieux.

Des poutres de métal rouillé avec des plaques de pierres suspendues Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'oeuvre d'art public Bowfort Towers installée à Calgary

Photo : Radio-Canada

« Notre design se voulait un ensemble holistique, comme les deux pièces d’un yin et d’un yang d’un côté, les tours, et de l’autre, le paysage », explique-t-elle. Elle espère que la Ville changera d’avis.

La première phase du projet avait suscité la controverse. Beaucoup avaient critiqué l’esthétisme de l'oeuvre, tandis que des Autochtones l'avaient dénoncée, jugeant que les artistes avaient fait preuve d’appropriation culturelle.

Avec les informations d'Helen Pike

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !