•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau ministre des Finances confirme une mise à jour économique avant Noël

Quelques heures après son assermentation, le nouveau ministre des Finances du Québec, Éric Girard, confirme qu’une mise à jour économique aura lieu avant les fêtes de Noël.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le nouveau ministre des Finances du Québec, Éric Girard, confirme qu'une mise à jour économique aura lieu avant Noël. En entrevue à RDI économie, le député de Groulx a établi les priorités économiques du gouvernement de François Legault.

D'entrée de jeu, Éric Girard a rappelé les objectifs énoncés par le premier ministre : redonner de l’argent aux contribuables et améliorer les services dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

« Toutes nos mesures étaient conçues pour entrer en vigueur progressivement tant au niveau des revenus que des dépenses […] sur quatre ans », a expliqué M. Girard.

Nous aurons l’occasion de donner une mise à jour économique à l’automne.

Éric Girard, ministre des Finances du Québec

Comme il y a une marge de manœuvre, le ministre pense redonner l’argent aux contribuables « le plus rapidement possible ».

Éric Girard croit que la croissance économique sera plus forte aux troisième et quatrième années du mandat d'un gouvernement caquiste. « Nous sommes ambitieux pour le Québec. Nous croyons que 1,3 % [croissance annuelle, NDLR] comme potentiel de l’économie, ce n’est pas suffisant, qu’on peut faire mieux. »

Pour que l'économie québécoise atteigne son plein potentiel, l'ex-trésorier de la Banque Nationale soutient qu'« il va falloir travailler sur la productivité du Québec ». Et qu'une hausse de la productivité pourrait valoir une croissance annuelle accrue de 0,5 % au cours des deux dernières années du mandat de la CAQ. C'est ce que prévoit le cadre économique de la formation politique.

La vision économique d’Éric Girard

Pour le nouveau ministre, « le gouvernement doit donner un cadre réglementaire et économique qui permet à l’entreprise privée d’évoluer et de croître ». M. Girard plaide pour une saine politique budgétaire et monétaire, un bon cadre réglementaire, qui favorise un climat de compétition dans le cadre d’une saine gestion des finances publiques avec « des dollars bien gérés, bien investis ».

La réduction de la taille de l’État est-elle au programme? « Non », répond le ministre Girard. « On n’a pas besoin d’une réduction, mais on sait que le vieillissement de la population va imposer une charge sur les finances publiques à long terme, alors c’est important de bien gérer dès maintenant. »

Le fait que le trio économique du gouvernement Legault – avec Christian Dubé, au Conseil du Trésor, et Pierre Fitzgibbon à l'Économie – provient de la Banque Nationale n’est pas un hasard, selon M. Girard qui rappelle que « la banque a son siège à Montréal et c’est important d’avoir des sièges sociaux, parce que c’est là les décisions se prennent ».

« La Banque Nationale est la seule banque qui a son centre de décision à Montréal. Et c’est normal que ce soit une bonne école pour former des gens qui ont eu des responsabilités et qui aspirent à en avoir plus », ajoute le nouveau ministre des Finances du Québec.

Politique provinciale

Politique