•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des capteurs sous-marins pour mieux anticiper le Big One

Un robot installe un capteur sismique en métal dans l'eau au large de l'île de Vancouver.
Le système permettrait d'envoyer des alertes de 20 secondes à 2 minutes avant un séisme important. Photo: Ocean Networks Canada
Radio-Canada

Des chercheurs de l'Université de Victoria ont finalisé un système de détecteurs de séisme sous-marin qui permettraient d'estimer la puissance d'un tremblement de terre et d'envoyer des alertes préventives. Ce vaste réseau sera installé près de l'île de Vancouver le 31 mars prochain.

Le système d'alerte préséisme est composé de 8 capteurs sous-marins et de 32 capteurs sismiques GPS terrestres.

Selon Ocean Network Canada, qui participe au projet, cette technologie sera capable de mesurer l’intensité d’un tremblement de terre et d’envoyer une alerte à un réseau d’alarmes installées à travers la province. Cette alerte indiquera notamment un compte à rebours avant l’arrivée des secousses destructrices.

Un premier capteur de tremblement de terre a été installé le long de la zone de subduction Cascadia en 2016.

90 secondes vitales

Avec cette technologie, les scientifiques tentent de mieux anticiper le séisme Big One, l'important tremblement de terre attendu en Colombie-Britannique au cours des 50 prochaines années.

D'après les chercheurs, les capteurs d’Ocean Networks Canada pourront avertir la côte britanno-colombienne 90 secondes avant l'arrivée des ondes de choc.

Teron Moore, analyste des activités à Ocean Network Canada, estime que ces quelques secondes suffisent à prendre des décisions vitales.

On pourra ralentir les trains, ouvrir les portes des casernes de pompiers ou faire des choses simples comme éteindre des poêles ou se mettre sous une table pour se protéger des objets qui tombent.

Teron Moore, analyste à Ocean Network Canada

Kate Moran, présidente de Ocean Network Canada, affirme que ce système de capteurs sous-marins est le produit le plus élaboré que la société peut fournir pour sauver des vies.

Simulation

Le système a récemment été mis à l’essai dans la salle de contrôle de la Canada Line. Il simulait un séisme de magnitude 7,8,s et le personnel a obtenu 38 secondes pour s'y préparer.

Selon Ron Powell, directeur général de la Canada Line, la priorité est de faire en sorte que les SkyTrain s'arrêtent le plus près possible d'une gare.

Le groupe de recherche de l'Université de Victoria a reçu 5 millions de dollars pour ce projet.

Colombie-Britannique et Yukon

Incidents et catastrophes naturelles