•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois ministres de Québec dans le gouvernement Legault

Triptyque composé de photos officielles des députés et ministres de la CAQ Jonatan Julien, Geneviève Guilbault  et Éric Caire.

Trois députés de Québec accèdent au conseil des ministres. De gauche à droite : Jonatan Julien, Geneviève Guilbault et Éric Caire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement caquiste de François Legault comptera trois élus issus de la région de Québec : Geneviève Guilbault, Jonatan Julien et Éric Caire ont été nommés ministres jeudi.

Députée de Louis-Hébert depuis 2017, Geneviève Guilbault est la nouvelle ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Elle succède à Sébastien Proulx, qui a occupé cette fonction de 2017 à 2018 sous le gouvernement libéral de Philippe Couillard.

La jeune femme de 35 ans a également été nommée vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s'est réjoui des nouvelles fonctions de Mme Guilbault. « Le signal d'ouverture, il est clair avec Mme Guilbault, et ça, c'est le meilleur signal qu'on pouvait avoir aujourd'hui », a-t-il déclaré.

Des portefeuilles pour Julien et Caire

Le député de Charlesbourg et ancien vice-président du comité exécutif à la Ville de Québec, Jonatan Julien, accède également au conseil des ministres.

L’ancien bras droit du maire Régis Labeaume a été nommé ministre responsable de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la Côte-Nord.

Par ailleurs, le maire Labeaume a rappelé que Jonathan Julien a toujours appuyé le projet de transport structurant lorsqu'il siégait à l'hôtel de ville de Québec.

« Ses plus profondes convictions, c'était qu'on avait besoin de transport structurant à Québec, a-t-il déclaré. Je souhaite qu'il répète ce qu'il a comme convictions. La vie n'a pas pu changer tant que ça en six mois. »

Le député de La Peltrie, Éric Caire, n’est pas en reste. L’ex-adéquiste sera à la tête du nouveau ministère de la Transformation numérique gouvernementale.

Une ministre pour la rive sud

La région de la Chaudière-Appalaches aura également une représentante au sein du conseil des ministres.

La députée de Côte-du-Sud, Marie-Ève Proulx, a été nommée ministre déléguée au Développement économique régional.

Elle sera aussi responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Le député de Lévis, l’ancien journaliste François Paradis, a manifesté son intérêt pour occuper le poste de président de l’Assemblée nationale.

Marc Picard, élu de Chutes-de-la-Chaudière, pourrait soumettre sa candidature pour l’un des deux postes de vice-président.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique provinciale