•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des téléphones plus rapides et moins énergivores grâce à une percée majeure de Samsung

Un téléphone intelligent de Samsung sur un présentoir.
Les téléphones de Samsung pourraient bientôt être plus performants et moins énergivores Photo: Associated Press / Richard Drew
Radio-Canada

Samsung, le principal rival d'Apple dans le marché des téléphones, vient de mettre au point une méthode de fabrication de processeurs ouvrant la voie à une génération d'appareils plus rapides, plus minces et moins énergivores.

Cette technique, appelée « extreme ultraviolet » (EUV), soit ultraviolet extrême en français, devrait rendre non seulement les téléphones plus performants, mais aussi les usines de fabrication, affirme l’entreprise sud-coréenne.

De nombreux observateurs de la presse spécialisée qualifient cette avancée de révolutionnaire, allant jusqu’à comparer cette technologie au Saint-Graal de l’informatique.

L’EUV vient considérablement modifier la façon dont sont fabriqués les processeurs. Actuellement, les fabricants doivent projeter de la lumière sur des plaquettes de silicium pour y graver des circuits microscopiques. La méthode utilisée dans l’industrie de nos jours permet de projeter de la lumière à une longueur d’onde de 193 nanomètres.

Grâce à l’EUV, Samsung pourra faire passer cette longueur d’onde à seulement 13,5 nanomètres, soit 14 fois moins que la méthode actuelle. Grâce à cette précision jusqu’ici inégalée sur le marché, l’entreprise pourra graver beaucoup plus de circuits sur une plus petite surface.

La méthode la plus répandue de nos jours contournait son problème de longueur d’onde en superposant plusieurs couches de circuits grâce à des motifs de lumière complexes. L’EUV devrait permettre de réduire ces couches de 20 %, ce qui réduira les coûts et le temps associés à la fabrication des processeurs, estime Samsung. Non seulement les processeurs seront-ils plus minces, mais ils devraient aussi occuper une surface 40 % plus petite dans les appareils.

Pour les consommateurs, cela signifie aussi que ces processeurs, des pièces habituellement très énergivores, consommeront jusqu’à 50 % moins d’énergie. Leur vitesse pourrait aussi augmenter de jusqu’à 20 % par rapport à la génération actuelle.

Un autre fabricant, Taiwan Semiconductor Co., a affirmé avoir utilisé l’EUV dans une étape de fabrication de ses processeurs, mais il ne l’utilise pas encore à sa pleine capacité, contrairement à Samsung.

Avec les informations de Engadget, et CNet

Innovation technologique

Techno