•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère endeuillée demande aux conducteurs de ranger leurs cellulaires au volant

Portrait noir et blanc de la mére et de sa fille.

Sandra LaRose dit que, selon la police, sa fille avait ouvert Google Maps et recevait des notifications de Snapchat sur son téléphone au moment de la collision.

Photo : Sandra LaRose/Facebook

Radio-Canada

Une mère en deuil lance un cri d'alerte à propos de la distraction au volant, après la mort de sa fille qui a été tuée dans une collision entre un train et son véhicule, survenue le 16 août dernier, à Weyburn, à une centaine de kilomètres au sud-est de Regina, en Saskatchewan.

Sandra LaRose avait hâte d’aller magasiner avec sa fille pour sa robe de remise des diplômes cette année.

Kailynn Bursic-Panchuk est morte au lendemain de son 17e anniversaire, quelques jours après l'accident qui s'est produit lors d'une chaude soirée du mois d'août.

Je n’ai pas acheté de robe de remise des diplômes, j’ai dû acheter une urne à la place.

Sandra LaRose

Le 16 août, Kailynn Bursic-Panchuk avait quitté le travail pour se rendre chez un ami, un endroit où elle n’était encore jamais allée. Sandra LaRose dit que, selon la police, sa fille avait ouvert Google Maps et recevait des notifications de Snapchat sur son téléphone au moment de la collision.

Désormais, Sandra LaRose veut sensibiliser les conducteurs à la distraction au volant. Elle ne croit pas que le téléphone ait été dans la main de sa fille, mais sur le siège du passager.

« Je connais Kailynn. Elle revenait à la maison avec la musique forte tous les soirs du travail. Elle n'a probablement pas entendu le sifflet du train à cause de ça », affirme Sandra LaRose, ajoutant qu'elle avait plusieurs fois demandé à sa fille de baisser le volume en conduisant.

Kailynn Bursic-Panchuk pose à côté de sa voiture sur une route rurale ensoleillée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Kailynn Bursic-Panchuk conduisait sa première voiture au moment de la collision. Il s'agissait d'une voiture classique qu'elle s'était procurée quelques mois plus tôt.

Photo : Sandra LaRose/Facebook

Selon Sandra LaRose, la voiture de sa fille se trouvait sur l’intersection de la voie ferrée dans le sud-ouest de Weyburn quand le train a foncé sur le véhicule du côté du siège du passager, renversant par la voiture sur le côté.

Kailynn Bursic-Panchuk a subi des blessures graves et a été transportée par le service d'ambulance aérienne STARS à Regina, où elle a été opérée pour éliminer la pression dans son cerveau.

Sandra LaRose était au chevet de sa fille les cinq jours suivants. Le 21 août, date du 17e anniversaire de sa fille, les médecins ont déclaré à la famille qu'il n'y avait aucun espoir que Kailynn se remette de ses blessures et retrouve une qualité de vie.

Kailynn Bursic-Panchuk sur un lit d'hôpital avec un collier cervical et des tuyaux branchés.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mère de Kailynn Bursic-Panchuk, Sandra LaRose, a déclaré que sa fille avait lutté contre ses blessures pendant cinq jours, mais le jour de son 17e anniversaire, le 21 août, les médecins ont déclaré qu'il n'y avait aucun espoir qu'elle se remette de ses blessures.

Photo : Sandra LaRose/Facebook

La famille a pris la difficile décision de laisser partir Kailynn, mais a honoré sa volonté de faire don de ses organes. Ce souhait, inspiré par la tragédie des Broncos de Humboldt, a permis de sauver trois vies, selon sa mère.

« Ça me fend le cœur. La plupart du temps, je me demande comment je peux vivre sans elle », confie-t-elle. « Mais je sais qu'elle serait fâchée contre moi si je n'essayais pas de faire quelque chose. »

Un moment d'inattention lui a non seulement coûté la vie, à elle, mais à tout le monde, à moi, à mon mari, son père et ses frères et sœurs.

Sandra LaRose

C’est pourquoi Sandra LaRose a décidé de raconter l'histoire de sa fille pour sensibiliser le public. « Que ce soit dans votre main ou sur votre siège, cela n'a pas d'importance, c'est toujours illégal. C'est toujours une distraction au volant », rappelle Sandra LaRose.

Saskatchewan

Société