•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Violent incendie à Magog : l'aide s'organise

Un camion de Bell sur la rue Principale à Magog.
La rue Principale à Magog est toujours fermée. Photo: Radio-Canada

C'est maintenant l'heure du nettoyage au centre-ville de Magog, 48 heures après le violent incendie qui a complètement détruit trois immeubles et qui en a endommagé plusieurs autres.

Le périmètre est sécurisé et la rue Principale devrait rouvrir aujourd'hui. On va nettoyer le site et accompagner les propriétaires qui ont subi des dommages. On s'organise avec les ressources du milieu pour rééquiper, remeubler, rhabiller, aider nos gens à repartir finalement, indique la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

Au total, 41 personnes ont été prises en charge par la Croix-Rouge. Le logement de 19 d'entre elles a été complètement détruit.

C'est le Comptoir familial de Magog qui voit à la gestion des dons de vêtements. Pour ce qui est des meubles, on peut s'attendre à ce qu'il manque d'électroménagers. C'est les Chevaliers de Colomb qui va gérer ce bout-là. Ce qui est plus difficile pour nous, c'est que nous n'avons pas d'inventaire des logements disponibles sur le territoire. Les propriétaires qui auraient des logements disponibles sont invités à contacter l'OMH et on va faire la compilation.

On demande de téléphoner aux Chevaliers de Colomb (819 446-4957) avant de se déplacer pour aller porter des biens.

Ceux qui voudraient offrir de la nourriture peuvent passer à la Banque alimentaire Memphrémagog située sur la rue Sherbrooke. Des denrées de base comme le sel, le sucre, les céréales, la farine sont particulièrement demandées.

Une collecte de denrées non périssables aura également lieu lors du match des Cantonniers ce samedi.

Toutes les autres personnes qui avaient été évacuées en raison du manque d'électricité ont pu réintégrer leur domicile mercredi.

Pour éviter que les résidus causés par l’incendie atteignent la rivière Magog, des boudins pour l’absorption des produits pétroliers et d’une estacade flottante pour retenir les débris en bordure de la rivière et à la sortie de l’exutoire du réseau pluvial.

La Ville de Magog a également annoncé que des travaux de réparation d'urgence pourront être effectués sans l'obtention de permis. Les bâtiments admissibles doivent être situés entre le 1 et le 176 de la rue Principale. Avant de faire les travaux, il est tout de même nécessaire de contacter un inspecteur au 819 843-3333.

La Chambre de commerce s’organise

Le conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie Magog-Orford a tenu une réunion d’urgence jeudi pour venir en aide aux propriétaires qui ont perdu leur commerce.

Six commerces ont été détruits et un autre a été fortement endommagé par les flammes. Une trentaine d’employés ont ainsi perdu leur gagne-pain du jour au lendemain.

C’est sûr que des gens sont laissés à eux-mêmes, ils ne savent pas comment se retourner de bord, mais il y a d’autres gens d’affaires qui vont être là pour les aider à trouver des idées, à faire des plans d’action avec eux, a indiqué la vice-présidente de la chambre de commerce, Louise Côté.

Les lendemains sont difficiles pour les propriétaires qui sont en train d’évaluer les pertes et de discuter avec les assureurs.

Le copropriétaire du bar laitier La Lichette, Luc Tétreault, ignore encore si le bâtiment qui logeait son commerce sera rebâti. On est en réflexion de ce qui va venir, on ne sait pas si le propriétaire va rebâtir, si on va repartir là, a- il indiqué, ému.

Estrie

Incendie