•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis NB : les prix les plus élevés au Canada?

Des clients devant une succursale de Cannabis NB, avec un drapeau canadien où la feuille d'un plant de marijuana remplace la feuille d'érable.
Des clients ont trouvé les prix de Cannabis NB trop élevés. Photo: Radio-Canada / Nicolas Steinbach
Radio-Canada

Les magasins de Cannabis NB ont été fort occupés mercredi, leur première journée après la légalisation de la marijuana au pays. Mais des clients se sont dits surpris du prix élevé de leurs produits.

Le premier client entré au magasin de la société rue Main, à Moncton, est même ressorti sans rien acheter.

Les prix sont trop élevés pour moi, a déclaré Dameon Pettis. On devrait les baisser. Peut-être que ça arrivera avec le temps. 

Dameon Pettis parle à des journalistes à l'extérieur d'un magasin de Cannabis NB.Dameon Pettis est reparti sans rien acheter. Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Une comparaison des prix sur les sites web des détaillants dans les différentes provinces confirme que le Nouveau-Brunswick a les prix parmi les plus élevés pour les produits du cannabis.

Le Lemon Skunk : 4,28 $ de plus qu'en C.-B.

Les comparaisons ne sont pas simples, puisque les produits varient d’une province à l’autre. Mais pour un produit vendu partout, le Nouveau-Brunswick a le prix le plus élevé au pays

Cannabis NB affiche le prix de 15,50 $ le gramme pour le DNA Genetic Lemon Skunk, alors que Cannabis Î.-P.-É exige 14,50 $ pour le même produit, les détaillants en Nouvelle-Écosse, 13,43 $ et ceux de Terre-Neuve-et-Labrador, 14 $.

Comparaison des prix du Lemon Skunk, un produit de cannabis vendu dans plusieurs provinces.Agrandir l’imageComparaison des prix du Lemon Skunk, un produit de cannabis vendu dans plusieurs provinces. Photo : Radio-Canada

Les prix pour ce produit sont encore plus bas dans l’ouest du pays. En Colombie-Britannique, le gramme de Lemon Skunk se vend 11,22 $.

Le joint préroulé Edson City Lights coûte 7,50 $, alors qu’il se vend 1 $ de moins en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard.

Ces écarts de prix se remarquent pour une variété d’autres produits.

Interrogé à ce sujet jeudi matin à l'émission Le Réveil N.-B. de Radio-Canada, le porte-parole de Cannabis NB, Mark Barbour, n'a pas fait grand cas de ces écarts de prix.

Les prix, c’est les prix. Je suis sûr que quand l’inventaire deviendra plus gros, dans quelques années, et si on se fie à l’expérience du Colorado, je calcule que les choses vont venir à un équilibre.

Objectif : réduire la taille du marché noir

Le président de Cannabis NB, Brian Harriman, expliquait toutefois, récemment, que la société de la Couronne n’a pas comme mandat de maximiser les profits. Il s’engageait toutefois à offrir des prix concurrentiels pour éviter que le marché noir du cannabis demeure attrayant.

Lorsque vous aurez l’occasion d’aller à un magasin de Cannabis NB qui offrira 250 produits et des employés bien formés qui vous aideront à faire un choix, et que vous pourrez acheter en toute légalité et en sécurité, il y a des chances que vous trouviez cette expérience d’achat plus intéressante que le marché noir, disait-il.

Brian Harriman présente le magasin avec un grand sourire aux lèvresLe président de Cannabis NB, Brian Harriman, défend les prix affichés par son entreprise. Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

En dépit de ses prix plus élevés, Cannabis NB ne prévoit pas faire de profits cette année. Selon Brian Harriman, le gouvernement provincial lui a plutôt donné comme objectif de s’attaquer au marché noir et de protéger les jeunes.

Avec les informations de Robert Jones, CBC

Nouveau-Brunswick

Consommation