•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congédié par Céline Dion, Claude « Mégo » Lemay traverse le deuil grâce à sa biographie

Claude « Mégo » Lemay avec Céline Dion lors d'un spectacle à Las Vegas, en 2007.
Claude « Mégo » Lemay avec Céline Dion lors d'un spectacle à Las Vegas, en 2007. Photo: Getty Images / Ethan Miller
Radio-Canada

Son conte de fées avec Céline Dion a duré 28 ans et il s'est terminé brusquement en 2015, lorsque son contrat n'a pas été renouvelé. Le claviériste Claude « Mégo » Lemay affirme que c'est de travailler sur sa biographie, publiée cette semaine, qui lui a permis de surmonter cette épreuve.

D’abord pianiste, puis chef d’orchestre auprès de la diva québécoise, il l’accompagnait depuis le début de sa carrière internationale, à l’époque de l’album Incognito. « Du premier au dernier jour, ça a été excitant », dit-il.

En mars 2015, le couperet tombe. Son contrat et ceux de trois autres musiciens ne sont pas renouvelés. Il prend très mal cette décision, qu’il considère comme un congédiement. « C’est un peu comme un divorce », affirmait le pianiste à l’époque.

« Quand ça s’est arrêté, j’ai même arrêté de jouer du piano », raconte-t-il. Il a décidé de faire son deuil en participant à l’écriture de sa biographie, signée par le journaliste Frédéric Arnould.

« Ça a réglé tous mes problèmes, ce livre-là, affirme-t-il. Ça a réglé toute la tristesse que j’ai eue quand Céline m’a renvoyé. »

Ce livre est aussi, en quelque sorte, un cadeau à ses enfants, croit celui qui a vécu un long exil à Las Vegas en compagnie de la chanteuse.

Aujourd’hui, il rêve toujours de musique et dit même chérir le rêve de reprendre du service avec des légendes du rock : les Rolling Stones.

« Vous savez que ce qu’on veut, on peut », lance-t-il.

D'après les informations de Louis-Philippe Ouimet

Livres

Arts