•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cannabis canadien allume l'intérêt des médias internationaux

Le compte-rendu de Mathieu Prost
Yanik Dumont Baron

L'impression, c'est que toute la planète a parlé de ce pas législatif franchi pour la consommation du cannabis à usage récréatif. Et plusieurs parlent du Canada comme d'un exemple à suivre. Survol.

Des images montrant les premières ventes, des guides explicatifs, des entretiens de fond. Il a beaucoup été question du Canada et du « pot » en ce mercredi.

Pour le quotidien Libération, le sujet faisait partie de « l’essentiel de l’actualité ».

La BBC a offert une couverture « en direct », reprenant notamment des informations et entrevues réalisées par les collègues de la CBC.

Le Canada est le premier pays du G20 à légaliser le cannabis; la France doit-elle en faire autant? demandait Europe 1.

Le Canada « paradis des fumeux », lançait le quotidien allemand Bild.

Le Canada « paradis des fumeux », titre le quotidien allemand « Bild », le mercredi 17 octobre 2018.Le Canada « paradis des fumeux », titre le quotidien allemand « Bild », le mercredi 17 octobre 2018. Photo : Bild

Un sujet qui suscite facilement des débats et de la controverse. L’occasion aussi d'évoquer ce qui se fait (ou pas) dans son propre pays. Le bon moment pour rappeler ses positions.

Pour ceux qui réclament une légalisation du cannabis, le Canada « montre la voie », selon les mots d’un député britannique.

« Il est grand temps que l’Australie emboîte le pas », a lancé le chef du Parti vert d’Australie, utilisant une expression qui relie l’urgence à l’euphorie que provoque la marijuana.

L’information a circulé rapidement sur Internet, ce qui ne veut pas dire que tout le monde était au courant.

« Ah non, je ne savais pas, non » était une réponse courante dans les rues de Paris. Plusieurs se sont carrément dits indifférents à cette évolution législative.

Une caricature parue dans le magazine américain « Mother Jones ». L'article, repris par le « Courrier international » s'intitule : « Le Canada prêt à rafler le marché de l'herbe ».Une caricature parue dans le magazine américain « Mother Jones ». L'article, repris par le « Courrier international » s'intitule : « Le Canada prêt à rafler le marché de l'herbe ». Photo : Courrier international/Mother Jones

La France suivra-t-elle l’exemple canadien?

La France a une relation particulière avec le cannabis. Sa consommation demeure illégale, même s’il s'agit du pays européen où cette drogue serait le plus utilisée.

Lorsqu’il était candidat, Emmanuel Macron avait reconnu qu’il y avait « une forme d’efficacité » à légaliser le cannabis à usage récréatif. Une politique à prendre en considération, donc.

Depuis la prise de pouvoir de Macron, sa ministre de la Santé parle surtout de la marijuana à des fins médicinales. Il est aussi question de réduire les peines pour la consommation illégale.

Un lent mouvement qui n’irait pas assez vite aux yeux d’une majorité de Français, selon de récents sondages. Ceux-ci seraient plutôt en faveur d'un encadrement légal de la drogue, un peu comme le fait le Canada.

« Il y a des gens qui le souhaitent, mais le problème, c’est que les gens qui sont au-dessus pensent différemment », résumait un homme croisé à la station de métro Place de Clichy.

Un autre se dira bien sceptique devant l’idée de suivre l’exemple canadien : « Tous les ans, on me dit : "Ouais, là, ça va bouger, ça va bouger". Là, je n'y crois plus. Mais bon, peut-être un jour? »

Yanik Dumont Baron est correspondant de Radio-Canada à Paris

Drogues et stupéfiants

International