•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'administration Trump fait du « nettoyage diplomatique », selon le Washington Post

Le président Donald Trump
Donald Trump accorde le bénéfice du doute au régime saoudien dans l'affaire de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi. Photo: The Associated Press / Pablo Martinez Monsivais
Agence France-Presse

Le quotidien Washington Post, dont le collaborateur Jamal Khashoggi a, selon des responsables turcs, été tué au consulat saoudien d'Istanbul, a accusé mercredi Donald Trump et son gouvernement de mener une « opération de nettoyage diplomatique » pour préserver Riyad et le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Dans un texte signé par le comité de rédaction du journal et intitulé « Pourquoi l'administration Trump fait-elle le ménage pour le compte de l'Arabie saoudite? », le Washington Post réclame une enquête indépendante sur la disparition du journaliste saoudien.

Le chef de la diplomatie américaine Mike « Pompeo, qui arborait un large sourire en saluant le prince héritier Mohammed ben Salmane (à Riyad mardi), semblait moins enclin à déterminer la vérité qu'à aider le dirigeant saoudien de facto à échapper à la crise qu'il a provoquée », a assené le Washington Post.

« Les Saoudiens seraient en train de préparer une version de l'histoire attribuant le meurtre de M. Khashoggi aux excès d'une équipe envoyée pour l'interroger. Cela permettrait d'éloigner la responsabilité [de cet acte] du prince héritier, qui aurait en fait ordonné et supervisé l'opération », a ajouté le journal.

« Le président Trump a indiqué qu'il était plus que prêt à aider dans cette combine », a jugé le Washington Post.

« Ce qui ne devrait pas être acceptable, c'est une opération de nettoyage diplomatique menée par l'administration Trump pour le compte d'un régime et d'un dirigeant dont elle a grossièrement fait le jeu, en dépit de ses abus croissants à l'intérieur du pays et à l'étranger », a poursuivi le journal.

« Jusqu'à ce que l'entière vérité sur M. Khashoggi soit dévoilée, les entreprises américaines devraient éviter le régime saoudien et le Congrès devrait bloquer toutes les ventes militaires » à Riyad, a-t-il conclu.

Trump nie couvrir qui que ce soit

Le président américain Donald Trump a nié chercher à couvrir ses alliés saoudiens.

« Non, pas du tout, je veux juste savoir ce qui se passe », a dit M. Trump à des journalistes à la Maison-Blanche. « Je ne couvre pas du tout » les Saoudiens, a-t-il insisté.

Le président américain a aussi déclaré s'attendre à ce que la vérité sur la disparition, à l'intérieur du consulat d'Arabie à Istanbul, du journaliste saoudien soit connue « d'ici la fin de la semaine ».

Amériques

International