•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple s’excuse après le piratage de comptes Apple ID en Chine

Le logo d'Apple sur la façade de l'un de ses magasins.
On ignore le montant total volé par les pirates. Photo: Getty Images / Justin Sullivan

Apple a offert ses excuses mercredi à ses clients chinois victimes d'un piratage lors duquel des individus ont obtenu l'accès à leur compte Apple ID, y compris aux informations bancaires qui y étaient associées.

« Nous sommes profondément désolés des inconvénients causés à nos clients par ces fraudes par hameçonnage », a indiqué Apple dans un communiqué, rapporte le Wall Street Journal (Nouvelle fenêtre).

Les pirates se seraient en effet servis d’une attaque par hameçonnage pour obtenir les identifiants de leurs victimes.

Qu’est-ce qu’une attaque par hameçonnage?

Une attaque par hameçonnage est une méthode utilisée par les fraudeurs qui vise à soutirer des informations personnelles (mot de passe, numéro de carte de crédit, identité, etc.) en se faisant passer pour une personne ou une organisation de confiance.

Le plus souvent, les victimes sont invitées à se connecter sur un faux site web qui a toutes les allures d’un vrai, ce qui permet aux fraudeurs d’enregistrer les informations sensibles. L’attaque peut prendre toutes sortes d’autres formes, comme un appel téléphonique, par exemple.

Seul un « petit nombre » de comptes ont été compromis, affirme Apple, sans toutefois donner plus de détails. Ces comptes n’étaient pas protégés par la validation en deux étapes.

Les entreprises de paiement chinoises Alipay et WeChat Pay avaient indiqué la semaine dernière que des personnes se servaient de comptes piratés pour effectuer des achats totalisant jusqu’à 375 $ chacun.

On ignore pour l’instant la somme totale dépensée par les pirates. Apple compte rembourser l’argent perdu par ses clients, indique The Verge (Nouvelle fenêtre), qui cite une source anonyme proche du dossier.

Avec les informations de The Verge, Fortune, et The Wall Street Journal

Téléphones intelligents

Techno