•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

The Conners : comment les scénaristes se sont débarrassés de Roseanne

Lecy Goranson et Laurie Metcalf regardent Sara Gilbert alors qu'elles se trouvent dans une pièce qui semble être une débarras.
De gauche à droite : Lecy Goranson, Laurie Metcalf et Sara Gilbert dans le premier épisode de la série The Conners Photo: The Associated Press / Eric McCandless
Agence France-Presse

La chaîne ABC a diffusé mardi le premier épisode de The Conners. La série reprend les décors et les personnages de Roseanne, mais sans l'héroïne, jouée par Roseanne Barr. Cette dernière a été écartée de sa propre émission à la fin mai après un tweet raciste.

Après avoir initialement déprogrammé Roseanne, ABC avait demandé aux autres scénaristes, privés de Roseanne Barr, qui participait initialement à l'écriture, de réinventer l'émission sans le personnage principal.

Résultat : The Conners débute trois semaines après les funérailles de Roseanne, dont la famille va apprendre, à sa grande surprise, qu'elle est morte d'une surdose d'opiacés.

Pour accélérer la rémission d'une blessure au genou, elle s'était en effet procuré, en secret, des cachets de ces puissants antalgiques, au point de s'y accoutumer et d'en faire une surdose.

Les auteurs ont ainsi fait disparaître Roseanne, devenue persona non grata.

Tempête en mai

Fin mai, Roseanne Barr avait déclenché une importante polémique en s'en prenant, dans un tweet, à une ancienne conseillère de Barack Obama, Valerie Jarrett : « Les frères musulmans et la Planète des singes ont eu un bébé : vj ».

Malgré le retrait du message et les excuses de la productrice, scénariste et actrice, ABC avait annoncé l'annulation de la série quelques heures seulement après la mise en ligne du tweet.

Roseanne Barr avait ensuite essayé de justifier son geste en expliquant avoir été sous l'emprise d'un sédatif au moment de rédiger son message.

Donald Trump, que l'actrice a soutenu publiquement à plusieurs reprises depuis le début de sa campagne présidentielle, avait évoqué le sujet, mais sans condamner le tweet raciste.

Le premier épisode, diffusé mardi, évoque de manière assez fine la crise des opiacés, qui ont causé, en 2016, la mort de 42 249 personnes par surdose aux États-Unis, selon le Centre de contrôle des maladies (CDC).

Dans l'émission, le mari de Roseanne, Dan (John Goodman), découvre qu'une voisine lui avait donné des opiacés et s'en prend à elle, avant de réaliser qu'elle avait d'autres sources d'approvisionnement.

Les bonnes recettes que pour Roseanne

The Conners fonctionne bien, tirée par les acteurs, notamment John Goodman et Laurie Metcalf (interprète de la soeur de Roseanne), de bons dialogues, comme à la belle époque de Roseanne. À cela s’ajoute l'adresse dans la manière d'aborder les grands sujets de société.

Toutefois, Roseanne manque. Elle était au centre de tout, avec sa gouaille, son humour tranchant et sa mauvaise foi.

La réaction de l'intéressée après la diffusion du premier épisode des Conners ne s'est pas fait attendre. Roseanne Barr a tweeté : « Je ne suis pas morte, salopes! »

Séries télé

Arts