•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis : des médecins du Nouveau-Brunswick appréhendent la légalisation

Médecin tenant un flacon contenant du cannabis séché.

Le cannabis à usage récréatif est légal au Canada à partir du 17 octobre.

Photo : iStock / petdcat

Radio-Canada

À quelques heures de la légalisation du cannabis à usage récréatif, des médecins du Nouveau-Brunswick disaient craindre une pression additionnelle sur le système de santé et un milieu hospitalier déjà en manque de main-d'oeuvre.

Disant s’inquiéter pour la santé du public, la Société médicale du Nouveau-Brunswick avait lancé dès l’été 2017 un site web, « Pas sans danger ».

Je vous avoue que je ne suis pas convaincu qu'il y a des experts qui savent exactement ce qui va se passer, dit l’urgentologue Serge Melanson, président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, à quelques heures de la fin de cette prohibition de l’usage du cannabis au Canada.

Dr Serge Melanson.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dr Serge Melanson, président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Je suis un peu inquiet, avec l'accès [...] plus diffus et également avec une promotion au niveau des gouvernements pour vendre ce produit, que les gens [soient] sous l'impression, parce que c'est légal, que c'est une substance qui est tout à fait sans risques, affirme-t-il.

Le psychiatre Patrick Marcotte redoute une hausse des besoins en santé mentale. On a un système de santé mentale qui ne peut pas en prendre plus, rappelle-t-il, avant de souligner que des gens peuvent attendre des mois avant d’avoir accès aux services d’un psychologue.

Le psychiatre Patrick Marcotte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le psychiatre Patrick Marcotte.

Photo : Radio-Canada

La conséquence la plus à craindre par rapport au cannabis, c'est la question des troubles psychotiques, qui sont des maladies sévères, dit le Dr Marcotte. Pour être honnête, c’est qu'on ne sait pas en 2018 dans quelle mesure il y a beaucoup plus de gens, par exemple, qui sont anxieux ou dépressifs [et] qui consomment du cannabis.

Dre Nathalie Cauchon.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dre Nathalie Cauchon.

Photo : Radio-Canada

La Dre Nathalie Cauchon, quant à elle, s’inquiète de la consommation de cannabis durant la grossesse. Tout ce que la maman absorbe, le bébé va être exposé, dit-elle.

Selon Statistique Canada, les Canadiens dépensent 5,7 milliards de dollars annuellement en produits du cannabis. De cette somme, environ 85 % sont dépensés en produits illégaux.

D'après un reportage de Wildinette Paul

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé publique