•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chiens seront permis dans les parcs nationaux de l'Estrie

Un chien promené en laisse au parc d'Oka
Les chiens seront permis, mais sous certaines conditions dans 21 des 23 parcs nationaux de la SÉPAQ. Photo: Radio-Canada / Sebastien Larose

Les amoureux des chiens et du plein air pourront être accompagnés de leur animal favori à compter du printemps prochain dans les parcs du Mont-Orford et du Mont-Mégantic, en Estrie, et au parc national de la Yamaska, en Montérégie.

Dès le 17 mai 2019, les chiens seront admis dans tous les parcs nationaux du Québec, à l’exception des parcs nationaux d’Anticosti, de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé et du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, a annoncé la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) mardi.

Un projet pilote était en vigueur dans cinq parc nationaux, dont celui de Frontenac, depuis 2016, et a permis de constater que les maîtres accompagnés d'un animal se comportaient bien et ne nuisaient pas au plaisir des autres utilisateurs.

Nous avons effectué un travail rigoureux d’analyse des données récoltées dans cinq parcs nationaux. Nous constatons que les règles établies pour préserver les milieux naturels et favoriser une cohabitation harmonieuse sont respectées et que l’expérience client n’est pas affectée négativement par la présence des chiens, a noté par communiqué la vice-présidente à l’exploitation des parcs nationaux, Catherine Grenier.

Les propriétaires de chiens doivent notamment tenir leur animal en laisse en tout temps, circuler seulement dans les aires autorisées et ramasser les excréments.

La présence de chiens pourrait à nouveau être interdite dans un sentier, un secteur, tout un parc ou pendant une période de temps spécifique si les règles ne sont pas respectées, mentionne la SÉPAQ.

Estrie

Animaux de compagnie