•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 30 ans, le Musée de la civilisation transformait le Vieux-Québec

    Le Musée de la civilisation de Québec a été inauguré le 19 octobre 1988 Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    Le 19 octobre 1988, le Musée de la civilisation ouvre officiellement ses portes dans la ville de Québec. Le troisième grand musée d'État de la province s'intéresse à la civilisation au sens des expériences humaines. Nos archives témoignent de l'arrivée de ce nouveau musée à l'architecture moderne dans la capitale québécoise.

    Le nouveau Musée de la civilisation – qui a coûté 39 millions de dollars – veut se démarquer des musées traditionnels en suivant le rythme rapide des changements et des phénomènes de civilisation.

    L’animateur Charles Tisseyre

    Voici de quelle façon le Musée de la civilisation est présenté dans le bulletin Montréal ce soir du 19 octobre 1988, animé par Charles Tisseyre et Marie-Claude Lavallée.

    Le journaliste Pierre Migneault a visité le musée. Il souligne la mise en scène des expositions, qui joue sur l’expérience et l’interactivité avec un recours au multimédia.

    Musée moderne, musée design, musée impressionniste, musée intéressant, qui fait le pari qu'en misant sur l'encadrement de la personne plutôt que sur l'objet, il survivra en maintenant un rythme rapide.

    Le journaliste Pierre Migneault

    Le directeur général du musée, Roland Arpin, mise sur le renouvellement des expositions afin que le Musée de la civilisation devienne un endroit fréquenté et bien en vue.

    Son architecture moderne – tout en étant bien intégrée aux maisons anciennes du quartier – pique aussi la curiosité.


    Une cathédrale moderne pour le Vieux-Québec

    Huit ans plus tôt, le grand projet du Musée de la civilisation a fait l'objet d'un concours architectural. La construction s'est par la suite étirée sur près de quatre ans.

    Inauguré le 19 octobre 1988, le Musée de la civilisation de Québec fait désormais partie du paysage du quartier historique de la place Royale.

    L'architecte qui a remporté le concours, Moshe Safdie, a voulu offrir aux visiteurs une vue unique sur les vieux bâtiments environnants. Les grandes fenêtres du musée permettent aussi d'admirer le fleuve Saint-Laurent.

    Les membres du jury ont salué son audace, sa capacité d'intégration et son respect du lieu historique.

    Pour participer à la conception du Musée de la civilisation de Québec, ce dernier s'est associé avec les architectes Desnoyers et Mercure.

    En 1988, ils remportent ensemble le prix d'excellence de l'Ordre des architectes du Québec pour le design de cette grande réalisation.

    Au fil du temps (audio), 27 décembre 1990

    À l’émission radio Au fil du temps du 27 décembre 1990, le directeur général Roland Arpin offre une visite guidée de son musée au chroniqueur Charles Larochelle.

    Il décrit avec passion l'architecture du lieu qui abrite des expositions thématiques de calibre international.

    Roland Arpin

    Avant d’en devenir directeur, Roland Arpin est chargé de la mise sur pied du Musée de la civilisation. Le premier ministre Robert Bourassa lui confie cette mission alors qu'il est sous-ministre aux Affaires culturelles.

    En plus de diriger le musée pendant une douzaine d'années, Roland Arpin élabore un projet de politique culturelle pour le Québec au début des années 1990.

    En 1999, il préside le groupe de travail sur le patrimoine culturel du Québec et produit le rapport Le patrimoine, un présent du passé.

    Le Musée de la civilisation unit deux édifices historiques : un immeuble du 18e siècle et la maison Estèbe. Une verrière offre un regard sur ce dernier bâtiment.

    Dans le hall du musée, un plan d'eau rappelle l'endroit où le fleuve rejoignait la ville, il y a 250 ans.

    Quant à la tour du musée, elle évoque à la fois un phare et une église. L’architecte Moshe Safdie a voulu reproduire l'harmonie des villages québécois, centrés autour de l'église.

    Selon Moshe Safdie, l'architecture d'un tel édifice devait tenir compte de l'environnement physique et du contexte socioculturel de son milieu.


    30 ans plus tard, le Musée de civilisation a continué de se renouveler. Le toit du musée héberge désormais des œuvres événementielles et des jardins.

    Le musée est devenu un lieu couru, dont l’affluence est en hausse avec un achalandage record atteint en 2017 pour l’exposition Hergé à Québec.

    Encore plus de nos archives





    Archives

    Société