•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tolérance zéro pour le cannabis dans les écoles de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy

L'enseigne devant le centre administratif de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy
L'enseigne devant le centre administratif de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

À la veille de la légalisation du cannabis au Canada, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy a diffusé son plan d'action pour ses établissements, son personnel et sa clientèle. « C'est tolérance zéro », résume le directeur général de la commission scolaire, Luc Galvani.

La Commission scolaire va continuer à interdire la consommation, la possession, la culture et la vente de cannabis, malgré la légalisation, pour les mineurs et pour toute personne se retrouvant dans un bâtiment ou sur le terrain d'un de ses établissements d'éducation.

Cette politique s’applique également au personnel de la Commission scolaire, mais seulement sur leurs heures de travail. Bien sûr, au même titre que l’alcool, on ne pourra pas tolérer quelqu’un qui va fumer du cannabis à 7h55 alors qu’il rentre travailler à 8h, précise Luc Galvani.

Les employés qui occupent des fonctions à risque, comme les ouvriers et les enseignants qui travaillent dans les ateliers des cours de formation professionnelle, seront particulièrement surveillés pour la consommation de cannabis.

« Notre fer de lance, c’est la prévention »

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy compte faire beaucoup de prévention et sensibiliser les jeunes comme les membres du personnel aux impacts de la consommation de cannabis.

Notre fer de lance, c’est vraiment la prévention, autant auprès des jeunes qu’auprès du personnel.

Luc Galvani, directeur général de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy

Une tournée des classes des sept écoles secondaires de la Commission scolaire est en cours pour informer les élèves des facteurs liés à la légalisation du cannabis, des règles de leur école et des mesures d’aide disponibles.

Les parents ont aussi reçu une lettre d’information concernant le plan d’action en matière de cannabis, dans laquelle une liste de références et de ressources leur a aussi été transmise.

Mauricie et Centre du Québec

Drogues et stupéfiants