•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première travailleuse de rang s'installe en Mauricie

Champs et silos à grain
Champs et silos à grain Photo: Radio-Canada / Martin Bilodeau

L'organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA) instaurera, d'ici la fin du mois, un projet-pilote qui permettra de prévenir la détresse psychologique chez les agriculteurs de la Mauricie.

Une travailleuse de rang ira sur une base régulière à la rencontre des agriculteurs de la région pour détecter les signes de détresse et offrir de l'aide aux travailleurs.

Portrait de Laurence Lemire devant un chemin de campagneLaurence Lemire ira à la rencontre des agriculteurs de la Mauricie pour déceler la détresse psychologique. Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

Laurence Lemire a été embauchée comme travailleuse de rang. Elle assurera un suivi auprès des agriculteurs pour s’enquérir de leur condition psychologique.

Peu de gens réalisent ce que c’est que de travailler de 5 h le matin à 20 h le soir, 7 jours sur 7, 365 jours par année. Une pression, un manque de temps, une flexibilité d’horaire aussi que le réseau n’a pas. Je pense que c’est ce qui va faire une différence, avec nos services.

Laurence Lemire, travailleuse de rang

Pour écouter l'entrevue de Laurence Lemire à l'émission 360 PM, cliquez ici.

L'arrivée de ce projet-pilote réjouit les agriculteurs, qui se sentent parfois isolés.

On est souvent pris dans notre moule, dans notre routine. J’ai une vie publique assez large, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est facile de se prendre dans un cercle vicieux, de manquer de ressources. [Ces nouveaux services] vont être très aidants.

Nicolas Gauthier, propriétaire du Rieur sanglier à Yamachiche

L’ACFA compte déployer des travailleurs de rang dans cinq régions, soit la Mauricie, le Centre-du-Québec, la Montérégie, l’Estrie et dans Chaudières-Appalaches.

Le service de travailleur de rang est en œuvre depuis 2003 en Montérégie. L’ACFA est également propriétaire d’une maison d’hébergement à Saint-Hyacinthe qui permet d’offrir un peu de répit aux agriculteurs qui vivent des moments difficiles.

Mauricie et Centre du Québec

Agro-industrie