•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus de Baie-Comeau souhaitent bonifier leurs salaires

Yves Montigny et les six membres du conseil municipal prennent la pose lors de leur assermentation.
Le nouveau maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, avec les membres du conseil municipal. Photo: Ville de Baie-Comeau

Les élus de Baie-Comeau ont déposé un projet de règlement qui vise à augmenter leur salaire, lundi soir, lors de la séance publique du conseil municipal.

Si ce projet de règlement est adopté tel quel dans une prochaine séance, le salaire du maire sera bonifié de 9000 $ pour atteindre 88 692 $ par année.

La rémunération et l'allocation de dépenses des conseillers municipaux totaliseront dorénavant 22 640 $, ce qui représente une hausse de 2500 $.

Salaire du maire après bonification : 88 692,60 $

L'allocation de dépenses du maire demeurerait stable : 16 595 $

Salaire d’un conseiller après bonification : 15 094 $

L'allocation de dépenses d’un conseiller après bonification : 7546 $

Le calcul du nouveau salaire des élus a été réalisé avec un logiciel rendu disponible par l'Union des municipalités du Québec.

Le maire Yves Montigny affirme qu'après cet ajustement, son salaire restera inférieur à celui des maires qui dirigent des villes nordiques comparables à Baie-Comeau.

 Quand on regarde ce qui se fait à Chapais, Chibougamau, Val-d'Or, Rouyn-Noranda, Sept-Îles […] ces villes-là se retrouvent avec des services comparables, puis des implications des élus dans des secteurs comparables [...] fait valoir Yves Montigny. Je ne dépasse pas les autres, parce que je trouvais que c'était un montant qui était raisonnable, 9000 $, puis qui n'était pas trop élevé. 

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, est photographié assis dans un fauteuil.Le maire de Baie-Comeau Yves Montigny Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Cette augmentation serait rétroactive au 1er janvier 2018.

Yves Montigny explique cette hausse salariale en partie par le fait que le gouvernement fédéral commencera à imposer l'allocation de dépenses des élus municipaux à compter du 1er janvier 2019.

Côte-Nord

Politique municipale