•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les deux Corées et l’ONU discutent de la démilitarisation à la frontière

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un
Washington ne voit pas d’un bon œil un rapprochement rapide entre les deux Corées. Photo: Reuters / KCNA KCNA
Radio-Canada

Les deux Corées et le commandement des Nations unies tiennent mardi une première rencontre tripartite dans le village frontalier de Panmunjom afin de discuter de la démilitarisation de la frontière entre les deux pays, a annoncé le ministre sud-coréen de la Défense.

Prévue à 10 h (heure locale), cette réunion doit permettre de constater les efforts des deux pays pour démilitariser la zone, comme le stipule le pacte signé en septembre lors du dernier sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et son homologue sud-coréen Moon Jae-in.

Le pacte ordonne également le retrait progressif des mines et des postes de garde dans la zone démilitarisée entre les deux pays, l'arrêt des exercices militaires et la création d'une zone d'interdiction aérienne près de leur frontière.

Washington ne voit pas d’un bon œil un rapprochement rapide entre les deux pays. Le président Donald Trump veut que Pyongyang renonce à son programme nucléaire avant la levée des sanctions, notamment celles de Séoul. Il a rappelé que la Corée du Sud ne lèvera pas ces sanctions sans l'approbation des États-Unis.

Le dirigeant nord-coréen a pour sa part déjà déclaré qu’il allait abolir définitivement les principales installations de missiles en présence d'experts étrangers.

Chemin de fer et routes

Séoul et Pyongyang ont convenu lundi de commencer à reconnecter les liaisons ferroviaires et routières coupées depuis la guerre de Corée de 1950-1953.

Les travaux seront inaugurés à la fin de novembre ou au début de décembre après des études conjointes sur le terrain, qui doivent être réalisées d'ici la fin du mois d’octobre.

Le Sud et le Nord sont parvenus à un accord après avoir discuté sincèrement de plans d'action visant à développer les relations intercoréennes jusqu'à un stade supérieur.

Communiqué conjoint publié par le ministère de l'Unification du Sud

Les autorités des deux pays entendent aussi discuter d'un plan pour présenter une candidature en vue d'organiser conjointement les Jeux olympiques de 2032. Il sera également question de relancer les réunions par webcam et les échanges vidéo pour les familles séparées par la guerre de Corée.

Techniquement, les deux Corées sont toujours en guerre faute d'un traité de paix en bonne et due forme.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Politique internationale

International