•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis NB enseigne comment « rouler un joint en cinq étapes »

Capture d'écran de la page « Rouler un joint en cinq étapes » sur le site cannabis-nb.com le 15 octobre 2018.
Capture d'écran du site cannabis-nb.com le 15 octobre 2018. Photo: Capture d'écran de cannabis-nb.com
Radio-Canada

L'agence Cannabis Nouveau-Brunswick pousse sa responsabilité d'informer le consommateur jusqu'à offrir en ligne un petit cours sur la façon de « rouler un joint en cinq étapes ».

Le site de Cannabis NB comprend une section Cannabis 101 pour renseigner les nouveaux utilisateurs. Le cannabis sera légal partout au Canada dès mercredi.

On y décrit notamment les effets secondaires, les différents produits et la façon de conserver la fraîcheur de sa marijuana.

Sous la rubrique Rouler un joint en cinq étapes, on illustre, photos à l'appui, comment en rouler un parfaitement. On précise qu'il faut d'abord émietter le cannabis jusqu'à ce qu'il ait la texture de l'origan. On pourra ensuite créer un filtre, pour éviter que des fleurs broyées ne pénètrent dans la bouche, et pour aider à obtenir un joint uniforme.

La société d'État précise qu'elle vendra des filtres bien meilleurs que vos anciennes cartes professionnelles.

Le site décrit ensuite comment façonner le joint (c'est à ce moment que ça passe ou ça casse) et termine par un souhait amical : profitez du moment.

Brian Harriman, président de Cannabis NB, a offert lundi sa propre recommandation aux néophytes : allez-y lentement.

Capture d'écran du site cannabis-nb.com le 15 octobre 2018 montrant 8 variétés différentes de cannabis en fleurs séchées.Capture d'écran du site cannabis-nb.com le 15 octobre 2018. Photo : Capture d'écran de cannabis-nb.com

Il est fortement recommandé de commencer doucement, à petites doses, avec nos produits, dit M. Harriman. Selon la méthode de consommation utilisée, l'effet peut survenir jusqu'à deux heures plus tard. Ils altéreront vos capacités motrices.

Cannabis et anxiété : des conseils

Le site Internet de Cannabis NB offre également des conseils en cas de réaction sévère (Nouvelle fenêtre) : ne paniquez pas, changez d'air, prenez une douche, faites une sieste ou... trouvez du poivre noir.

Des recherches ont démontré que le cannabis et le poivre ont des caractéristiques chimiques similaires, lit-on. Si vous ressentez toute forme de paranoïa ou d'anxiété, essayez de sentir ou de mâcher quelques grains de poivre noir.

Le site propose aussi de nombreux conseils pour garder le cannabis bien frais. Il est ainsi suggéré de ne pas le conserver dans des sacs en plastique, ennemis du cannabis. L'énergie statique du plastique attire les trichomes délicats et les éloigne de la fleur, précise-t-on, en définissant aussi ce que sont les trichomes, entre autres termes propres à cette culture.

Un magasin Cannabis NB à Sackville, au Nouveau-Brunswick, le 14 octobre 2018, trois jours avant son ouverture.Agrandir l’imageUn magasin Cannabis NB à Sackville, au Nouveau-Brunswick, le 14 octobre 2018, trois jours avant son ouverture. Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

La docteure Jennifer Russell, hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, a adopté lundi une approche légèrement différente, en rappelant que la consommation de cannabis peut être nocive. La consommation de cannabis chez les femmes enceintes ou qui allaitent peut causer des problèmes de santé au bébé. La consommation de cannabis peut altérer les facultés des conducteurs, a-t-elle mentionné.

Cannabis NB et sa boutique en ligne seront les seuls endroits où l'on pourra acheter du cannabis au Nouveau-Brunswick. Une personne ne peut posséder plus de 30 grammes à l'extérieur de chez elle, mais il n'y a aucune limite à la quantité de cannabis que peuvent garder les citoyens à la maison, pourvu que la drogue soit tenue hors de la portée des enfants.

Il sera par ailleurs interdit de vapoter ou de fumer du cannabis dans un lieu public. Le cannabis ne pourra être consommé qu'à la maison.

Avec les informations de La Presse canadienne

Économie

Société