•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie de Saint-Siméon : mesures de soutien pour les jeunes de la Commission scolaire René-Lévesque

Des casiers dans une école
Des casiers dans une école Photo: iStock / iStockphoto
Radio-Canada

La Commission scolaire René-Lévesque met en place des mesures de soutien psychosocial dans ses écoles à la suite de l'incendie qui a fait trois morts, samedi, dans une résidence de Saint-Siméon-de-Bonaventure.

La Commission scolaire indique que des psychologues, des psychoéducateurs et du personnel de soutien direct à l'élève ont été à l'œuvre durant toute la fin de semaine, en collaboration avec des intervenants du CISSS et des travailleurs de milieu.

Laurence LeBrasseur, 14 ans, ainsi que Philippe Lepage, 14 ans, et sa mère Isabelle Lepage, 40 ans, ont péri dans le brasier. Marilou Lepage, 18 ans, a réussi à sortir de la maison en et a subi des blessures légères. La communauté, ébranlée, a rapidement fait preuve de solidarité.

Le directeur général de la Commission scolaire, Louis Bujold, explique que les écoles où il y avait des gens touchés par la tragédie ont été ciblées.

Un bâtiment calcinéLes services d'urgence ont été appelés sur les lieux vers 4 h 45 sur la route Poirier au centre du village. Vingt-cinq pompiers de trois casernes ont combattu le brasier sans pouvoir entrer dans la maison. Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Un comité d’accueil a été mis sur pied pour la rentrée des élèves lundi matin. Des sentinelles, des profs, l’ensemble du personnel sont très attentifs aux signes de détresse, poursuit M. Bujold. S’il y a lieu, les jeunes qui éprouvent des difficultés seront référés aux psychologues, psychoéducateurs et travailleurs sociaux.

D'après les information de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers