•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas toujours facile de connaître le salaire de votre maire

Quelle portée pourrait avoir un mode de scrutin proportionnel dans une région comme la nôtre, sur la Côte-Nord?

Les élections municipales auront lieu le 22 octobre en Ontario

Photo : iStock

Radio-Canada

Avec les élections municipales du 22 octobre qui approchent à grands pas, Radio-Canada Ontario a tenté de savoir qui étaient les maires les mieux payés de la province.

Malgré le fait que cette information doit être publique au sens de la loi, l’obtention de ces données n’est pas simple.

Une liste publique… mais incomplète

Chaque année, le gouvernement ontarien publie une liste des employés du secteur public provincial qui reçoivent un revenu brut de plus de 100 000 $, mieux connue sous son surnom anglais de Sunshine List. Mais l’histoire de s’arrête pas là :

  • Les maires reçoivent un salaire tel que voté par le conseil municipal, explique Caroline Andrew, professeure et spécialiste de politique municipale à l’Université d’Ottawa. Les maires décident donc en partie de leur propre salaire : ils font partie du conseil municipal qui vote sur le salaire en question.
  • Toutefois, précise Mme Andrew, un comité indépendant est en charge d’étudier les salaires des élus. Cette étude se fait à la mi-mandat. Les maires ne peuvent donc pas s’octroyer des salaires mirobolants.
  • Et il y a bien sûr le travail des médias qui pèse dans la balance : ceux-ci publient fréquemment les salaires des maires. Si le public s’en indigne, le maire aura probablement de la difficulté à se faire élire, ajoute la professeure.
  • Puis, certains reçoivent de l’argent lorsqu’ils travaillent sur des comités ou des conseils qui requièrent beaucoup de réunions et prennent beaucoup de temps, indique Mme Andrew.

C’est pour cette raison, dit la politologue, que le salaire des maires tel que publié chaque année dans la Sunshine List n’est pas toujours complet.

Toutes sortes de comités

Ces comités peuvent varier grandement. Par exemple, le maire de Markham, Frank Scarpitti, reçoit un salaire annuel de 137 050 $ de la part de la Ville de Markham, tel que voté par le conseil lui-même.

Puis, M. Scarpitti siège aussi au conseil régional de York, duquel il reçoit 55 874 $ annuellement.

Finalement, M. Scarpitti a participé à des négociations ardues avec des syndicats locaux en 2016. Pour le temps investi, le maire a reçu une compensation de 1564,02 $ rétroactivement qui s’ajoute à ses revenus de 2017. Toutes ces informations nous ont été fournies par Lama Nicolas, conseiller aux communications du bureau du maire

On pourrait donc faire la simple addition et conclure que le maire de Markham a engrangé des revenus totaux de 193 809,71 $ en 2017. Mais encore une fois, il ne s’agit pas du total véritable.

Certaines omettent, d’autres restent silenceux

Certains maires siègent aussi à des conseils d’administration de différentes entreprises. Encore une fois et en guise d’exemple, le maire Scarpitti siège au conseil d’administration d’Alectra, le distributeur d’électricité de la région.

Il a ajouté 44 166,67 $ à son total de revenus annuels en se présentant à 17 des 19 réunions du CA d’Alectra auxquelles il était invité.

Pourquoi M. Nicolas a-t-il omis d’inclure cette information? Les informations que nous vous avons fournies concordent avec ce qui a été communiqué aux autres médias qui nous ont demandé  un total du salaire du maire de Markham, explique-t-il par courriel.

Jamal Robinson, des communications de la Ville de Mississauga, a lui aussi omis les revenus de la mairesse Bonnie Crombie lorsqu'ils ne provenaient pas de la Ville elle-même. « Je travaille à la Ville de Mississauga et j'ai accès aux données de ce salaire. Si vous voulez connaître son salaire provenant des conseils régionaux et d'Alectra, il faudrait demander à ces groupes respectifs », a-t-il expliqué par téléphone.

Il s'agit d'une verison corrigée. Une version précédente de cet article citait incorrectement M. Robinson.

Il faut souligner que MM. Nicolas et Robinson ont répondu à nos questions. Ce n’est pas le cas de tout le monde : l’équipe du maire Maurizio Bevilacqua, de Vaughan, n’a jamais répondu. Même chose du côté du maire d’Aurora, Dawe Geoffrey ainsi que celui de Milton, Gordon Krantz.

Comment peut-on savoir le salaire total des maires? Bonne question.

Voici les salaires totaux des maires, en dollars, qui font partie de la Sunshine List. Notez que ces informations pourraient être incomplètes.

Sources :

Liz Tcheskis, communications de Newmarket
Laura Hanna, gérante des communications, East Gwillimbury
Julia Le, conseillère aux communications, Oakville
Michelle Shantz, conseillère aux relations média, Hamilton
Carol Moore, directrice aux communications, Richmond Hill
Lama Nicolas, conseiller aux communications, Markham
Navdeep Dhaliwal, conseillère à la mairesse, Brampton
Jason Moore, directeur des communications, Windsor
Jamal Robinson, conseiller aux communications, Mississauga
Erin Mikaluk, communications Whitby
Rachael Matheson, agente aux communications, Ajax
Basia Radomski, gérante des communications, Clarington

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Affaires municipales