•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis : pas de changement au programme d'éducation en Saskatchewan

Un pot contenant de la marijuana avec le couvercle dévissé.

L'usage du cannabis sera encadré de façon similaire à celui de l'alcool dans les écoles de la Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministère de l'Éducation de la Saskatchewan ne prévoit pas de modifier le programme de santé relatif à la marijuana dans les écoles de la province, après la légalisation du cannabis à usage récréatif, le 17 octobre.

« Les élèves sont déjà au courant des problèmes d’abus de drogues, dont le cannabis », déclare la sous-ministre adjointe à l’Éducation, Susan Nedelcov-Anderson.

Susan Nedelcov-Anderson explique que les élèves de la province apprennent les effets nocifs de certaines drogues dès la troisième année du primaire.

« Quand une nouvelle loi, comme celle qui s’en vient avec le cannabis, est mise en place au Canada, cela donne aux enseignants des occasions de parler de nouveaux problèmes en classe, reliés au programme scolaire », explique-t-elle, en soulignant que de nouvelles ressources sont offertes en ligne pour aider le personnel des écoles et les parents à discuter avec leurs enfants du cannabis et de sa légalisation.

Selon les conseils scolaires de Saskatoon et de Regina, les politiques relatives à l’usage du cannabis sont similaires à celles sur l’alcool. Ni les enseignants ni les élèves de tous âges - y compris les personnes âgées de plus de 19 ans - ne seront autorisés à consommer ou à posséder du cannabis à l’école.

Dans les établissements gérés par le Conseil des écoles publiques de Regina, les étudiants qui possèdent ou qui font usage de cannabis, ou qui se rendent à l’école avec les facultés affaiblies, seront signalés à l’administration scolaire et par la suite orientés vers une évaluation, des conseils ou un traitement.

C’est au directeur que reviendra la décision de suspendre ou d’expulser les élèves contrevenants.

De son côté, le Conseil des écoles fransaskoises affirme avoir fait de la sensibilisation auprès des directions de ses écoles en leur transmettant la documentation produite par la province pour expliquer le cadre légal relatif au cannabis. Les directions d'école ont aussi obtenu des conseils pour savoir comment aborder la question du cannabis avec les enfants de différents groupes d'âge.

Des règles pour le personnel enseignant

Les conseils scolaires de la province ont modifié leurs règles pour encadrer la consommation de cannabis à usage récréatif pour les professeurs. Tout comme l’alcool, la marijuana restera proscrite sur la propriété des établissements scolaires.

Le porte-parole des Écoles publiques de Regina, Terry Lazarou, explique que les politiques de prévention entourant le cannabis à usage récréatif seront revues en fonction des effets qu’aura sa légalisation sur les écoles.

« Ultimement, nous offrirons plus d’information aux étudiants et aux employés, si cela est nécessaire », affirme-t-il.

Des élèves au secondaire lèvent la main, assis à leur bureau.

Les cours d'éducation sexuelle sont obligatoires depuis septembre.

Photo : iStock

La porte-parole des Écoles catholiques de Regina, Twylla West, explique de son côté qu’on attend des professeurs qui consomment du cannabis qu'ils aient le même niveau de professionnalisme que ceux qui boivent de l’alcool à l’extérieur des murs de l’école.

« Est-il acceptable pour les élèves de voir un enseignant prendre une bière dans les gradins durant un match des Roughriders? Bien sûr. Serait-il tout aussi acceptable pour un enseignant de trébucher dans les gradins parce qu'il a trop bu? Ce n'est sans doute pas la meilleure chose », illustre-t-elle.

Ce n'est pas parce que quelque chose n’est pas illégal que c’est ce que vous devez faire, ou ce qui serait approprié durant une carrière professionnelle.

Twylla West, Écoles catholiques de Regina

Elle ajoute que les tests de dépistage sont déjà autorisés dans les cas où l’école a des préoccupations légitimes quant à la sécurité.

La Fédération des enseignants de la Saskatchewan a quant à elle produit une brochure d’information sur les conséquences potentielles de la légalisation du cannabis à usage récréatif sur leur travail.

« Il est important de se rappeler que les enseignants, à titre de professionnels, sont respectés et conservent des normes de conduite élevées au sein de leur communauté », peut-on lire dans le document.

« Comme pour l’alcool, l’usage responsable et raisonnable d’un produit légal ne devrait pas causer de problème. Les enseignants devraient être vigilants et s’assurer qu’ils se conforment aux politiques de leur division scolaire relatives à l’usage de drogues ou de facultés affaiblies », ajoute-t-on.

Saskatchewan

Éducation