•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un épicier de Saguenay appuie les producteurs laitiers canadiens

Des produits laitiers.
Un épicier de Saguenay invite au boycottage du lait américain. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un épicier de la région a décidé d'être solidaire des producteurs de lait canadien défavorisés par la nouvelle entente commerciale Mexique–États-Unis-Canada. Il a affiché dans ses comptoirs laitiers qu'aucun lait américain ne sera vendu dans son établissement. Une initiative saluée par de nombreux consommateurs et producteurs de lait.

Le propriétaire de l'épicerie Métro Sagamie a décidé de prendre les grands moyens pour appuyer les producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Dans la section des produits laitiers, on peut lire : « Nous ne sommes pas désolés, nous ne vendons pas de lait américain ».

Réal Bilodeau devant le comptoir de produits laitiers.Réal Bilodeau, directeur du Métro Sagamie à Jonquière Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Le directeur Réal Bilodeau explique qu'il ne s'agit pas vraiment d'un appel au boycottage, mais d'une réponse fournie aux questionnements des clients pour les aviser qu'il n'y a pas de lait américain sur ses tablettes.

Inscription : « Nous ne sommes pas désolés nous ne vendons pas de lait américain ».L'affiche d'un épicier de Jonquière pour aviser ses clients Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Le geste plaît beaucoup aux consommateurs.

Si on veut protéger notre industrie laitière au Québec, on va essayer d'encourager nos producteurs locaux.

Un consommateur rencontré à l'épicerie

Des initiatives comme celle-ci font de plus en plus leur apparition dans les épiceries du Québec. Pour les producteurs de lait, il s'agit d'un appui de taille.

C'est merveilleux. Parce que nous, à la ferme, on n'est pas toujours capables de se rendre dans le réfrigérateur, donc ça nous aide d'avoir des alliés comme ça dans la région.

Daniel Gobeil, président régional du syndicat des producteurs de lait

La question des produits transformés

La bataille est toutefois loin d'être gagnée. Les producteurs s'inquiètent non seulement de l'arrivée sur les tablettes du lait américain, mais surtout des produits transformés, y compris le yogourt et le fromage.

Quand on voit la transformation, quand on voit des nouveaux produits qui entrent en compétition, bien est-ce qu'on va perdre des laiteries dans la région? Est-ce qu'on va perdre des transformateurs? Quand on est producteurs et qu'on perd des usines, on est très sensibles à ça, ajoute Daniel Gobeil.

De son côté, la députée du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Jonquière, Karine Trudel, s'est dite très fière de ce mouvement.

Notre souveraineté alimentaire est importante et j’incite toute la population à acheter local. Aussi s’informer sur d’où proviennent les divers produits transformés, car on ne sait pas encore de quelle façon ces produits américains là vont se faufiler dans nos produits.

Les producteurs de lait du Saguenay–Lac-Saint-Jean vont se réunir lundi à Alma pour discuter de la nouvelle entente. Ce sera aussi l'occasion pour eux de mettre en place un plan d'action afin de démontrer leur mécontentement au gouvernement canadien.

D'après le reportage de Jessica Blackburn

Saguenay–Lac-St-Jean

Accords commerciaux