•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce qu’il faut savoir avant la légalisation du cannabis au Manitoba

Un pot rempli de marijuana.
La marijuana sera légale dès le 17 octobre mais de nombreuses règles encadrent sa consommation au Manitoba. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le 17 octobre, acheter et consommer du cannabis à usage récréatif sera légal au Manitoba comme partout au Canada. Pour autant, ce nouveau droit sera très encadré dans la province. Voici un tour d'horizon de ce qu'il faut savoir.

Le Canada devient ainsi le premier pays du G7 à insérer ce droit dans un cadre légal national. Chaque province a néanmoins la responsabilité d’encadrer, au sein de son territoire, la vente ainsi que l’usage de la plante et ses produits dérivés.

Acheter et consommer

Les personnes de 19 ans et plus seulement seront autorisées à acheter et consommer du cannabis. L’achat sera limité à un maximum de 30 grammes de cannabis séchés à la fois.

Cette règle correspond à la quantité maximale qu’un consommateur sera autorisé à transporter.

En accord avec la Loi sur la protection de la santé des non-fumeurs et les produits servant à vapoter, il sera interdit de fumer ou vapoter dans un lieu public, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

En revanche, pour l’usage du cannabis dans un cadre médical, des ajustements sont prévus. La consommation dans un lieu public extérieur sera alors permise, mais selon les règles qui régissent l’usage du tabac. Elle devra ainsi se faire à une distance minimale de huit mètres de toute entrée de bâtiment d’accès public.

L’usage dans un lieu privé sera autorisé sans restriction, y compris dans les jardins des habitations. Pour les locataires cependant la loi reste floue, car ils pourraient être soumis aux réglementations choisies par leurs propriétaires.

Se procurer du cannabis

Bien que la loi fédérale autorise à faire pousser jusqu’à quatre plants de cannabis pour usage personnel, ce ne sera pas le cas au Manitoba. Les consommateurs devront impérativement se procurer du cannabis dans des magasins officiels.

Ces derniers sont soumis à une autorisation d’exercer de la Liquor, Gaming and Cannabis Authority of Manitoba.

Elles sont pour l’heure quatre entreprises à pouvoir ainsi vendre du cannabis au Manitoba :

  • Un consortium formé de Delta 9 Cannabis inc. et de Canopy Growth Corporation,
  • National Access Cannabis,
  • 10552763 Canada Corporation, une entité regroupant la Nation Crie de Fisher River au Manitoba, Avana Canada inc., Chippewas of the Thames et MediPharm Labs, de l’Ontario, ainsi que Native Roots, un détaillant américain,
  • Tokyo Smoke, une filiale de Hiku Brands qui appartient à Canopy Growth Corp.

Pour la plupart, les magasins ne seront pas en service dès le 17 octobre, mais les entreprises annoncent des ouvertures officielles d’ici les prochains mois, afin de pouvoir répondre à la demande dès le début de 2019.

La vente par ailleurs sera elle aussi très encadrée. Outre la limitation en poids, les acheteurs ne pourront pas avoir accès à des échantillons ni toucher le produit avant l’achat.

La vente sera limitée aux produits à consommer, ce qui exclut les graines ou les plants de cannabis. Les magasins devront obligatoirement fermer entre minuit et huit heures du matin.

Cannabis au volant

Tout comme pour l’alcool, le Manitoba se veut strict envers les automobilistes sous l'emprise du cannabis. Le projet de loi C-46 sur les infractions relatives aux moyens de transport permet aux policiers d’effectuer des contrôles et de soumettre les conducteurs à des tests pour détecter la consommation de cannabis.

Il sera illégal de conduire avec une concentration d'au moins deux nanogrammes de THC, le principe psychoactif de la plante, par millilitre de sang. L'infraction criminelle sera passible d'une amende maximale de 1000 $.

Un automobiliste qui aura plus de cinq nanogrammes ou qui aurait aussi consommé de l'alcool pourrait être condamné à une amende et à une peine de prison.

De récents changements dans la loi permettent une suspension du permis pour 24 heures. Le registre pour les véhicules à moteur pourra aussi être consulté pour de possibles conséquences après la suspension notamment auprès de l’assureur.

Enfin, le transport du cannabis dans le véhicule devra se faire dans un compartiment fermé inaccessible aux passagers tel que le coffre.

Manitoba

Drogues et stupéfiants