•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour son premier marathon, rien de moins que la victoire

Mohamed Aagab, grand gagnant du marathon de Québec

Mohamed Aagab, grand gagnant du marathon de Québec

Photo : Radio-Canada / Nahila Bendali

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour le premier marathon de sa carrière, le Marocain Mohamed Aagab a remporté les honneurs dimanche en coupant le fil d'arrivée du marathon de Québec dans un temps de 2 h 28 min 30 s.

Un texte de Charles D'Amboise

Originaire de la ville d’Agadir au Maroc, le gagnant chez les hommes a dû relever un défi supplémentaire en raison du temps automnal auquel il n’est pas familier.

« Le climat, c’est bien froid. Je fais habituellement mon entraînement à 30 ou 40 degrés », a-t-il lancé à l’arrivée.

De son côté, le Lévisien Anthony Larouche a manqué de 30 secondes seulement son objectif de terminer premier.

« Je suis fier de m’être battu jusqu’à la fin […] J’ai vraiment tout donné et j’ai été capable de revenir à 30 secondes du premier. Je suis très fier de terminer ma saison sur une bonne note », a-t-il dit.

Chez les femmes, Caroline Poitras de Saint-Augustin-de-Desmaures a été la première à compléter le trajet en 2 h 55 min  50  s.

« De gagner cette première édition-là, c’est spécial », a-t-elle déclaré.

 Caroline PoitrasAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Caroline Poitras

Photo : Radio-Canada

On se faisait dire que de faire en bas de trois heures, avec ce parcours-là, ce serait difficile. Pour moi, c’est toute une réalisation.

Caroline Poitras, gagnante chez les femmes

Plus de 8200 coureurs

En tout, plus de 8200 personnes participaient à l’une des épreuves du marathon de Québec, qui inaugurait cette année son nouveau parcours sur la rive nord du Saint-Laurent. De ce nombre, 1550 coureurs prenaient cette année le départ du 42,2 km, un record pour l’événement.

Des participants au Marathon de QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des coureurs en action sur la Grande Allée

Photo : Radio-Canada / Nahila Bendali

« On a battu un record au niveau du 42,2 avec 34 % d’augmentation sur l’an passé, pour nous c’était une belle tape dans le dos, de dire qu’on avait pris la bonne décision en prenant cette direction de 100 % Québec avec notre parcours bucolique », a souligné la vice-présidente production chez Gestev, Chantal Lachance.

Les organisateurs dressent un bilan positif de l'événement.

« On désirait offrir un parcours carte postale [...] tous les gens nous ont dit que c’était mission accomplie. Ils ont vraiment eu l’impression de courir dans une carte postale, c’était très très beau », a ajouté Mme Lachance.

Le rêve de Régis Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a affirmé samedi que l'événement sportif avait tout ce qu'il fallait pour devenir l'un des marathons les plus populaires au monde.

Chantal Lachance ne croit pas que la ville est assez grande pour rivaliser avec Berlin ou New York, mais elle croit que le marathon peut devenir une destination en soit.

« Je pense que c’est un marathon qui va avoir sa saveur, très différente des autres, qui effectivement pourrait devenir très très attractive et c’est pour ça qu’on s’est donné tout ce de mal », a-t-elle dit.

Des coureurs du Marathon de QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des enfants encouragent les coureurs du Marathon de Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Robin

Un homme hospitalisé

Un homme, qui participait au demi-marathon, a subi un malaise. Il a rapidement été soigné par l'équipe médicale sur place, composée d'urgentologues, de chirurgiens et de cardiologues.

« Nos spécialistes étaient sur place et tout de suite il a pu être stabilisé. Par la suite, il a été amené dans un centre hospitalier de la région », a précisé Mme Lachance.

Aux dernières nouvelles, son état était stable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !