•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte du corps d'une femme dans l'Est ontarien : la police ouvre une enquête

Des voitures de la Police provinciale de l'Ontario sur une chemin de campagne en terre battue.
La mort de Mme Maheu a envoyé une onde de choc dans la communauté. Photo: Radio-Canada

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a ouvert une enquête pour homicide après avoir retrouvé samedi le corps d'Emilie Maheu, 26 ans, dans Glengarry Sud.

Mme Maheu avait été vue pour la dernière fois près de son lieu de travail, à Alexandria, environ 100 kilomètres à l'est d'Ottawa, jeudi après-midi. Ses proches avaient signalé sa disparition le soir même.

La PPO n'a pour l'instant identifié aucun suspect, a indiqué samedi soir un porte-parole, qui n'a pas pu spécifier où le corps a été retrouvé. Des policiers se trouvaient toutefois encore dimanche sur les lieux d'une scène de crime en bordure d'un champ de maïs sur la route Concession 3, dans Glengarry Sud.

Une jeune femme portant des lunettes sourit.Emilie Maheu, 26 ans, était portée disparue depuis jeudi. Photo : Police provinciale de l'Ontario

Une autopsie doit être effectuée dans les prochains jours.

Une petite communauté ébranlée

La nouvelle de la mort de Mme Maheu a marqué l'esprit de beaucoup de résidents de la région de Glengarry Sud.

Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens. Ça ne se peut pas. C’est un endroit très paisible, a relaté Thérèse Alarie.

Plusieurs personnes rencontrées connaissent d'ailleurs la victime ou sa famille, ce qui rend la nouvelle encore plus difficile à digérer.

Ce sont de bons parents et tout le village est affecté, a raconté quant à elle Rachel Bourgon.

Ça me fait peur, on n’est pas habitué à ça aux alentours d’Alexandria, a réagi Gilles Sauvé.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Ottawa-Gatineau

Homicide