•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enbridge commence le nettoyage après l’explosion d’un pipeline à Prince George

Une boule de feu et un panache de fumée est visible à l'horizon.
L'explosion d'un gazoduc de 91 cm a forcé la réduction de la quantité de gaz naturel transporté par Enbridge dans une conduite voisine. Photo: Andrew Kurjata
Radio-Canada

L'entreprise gazière Enbridge a annoncé le début des travaux de nettoyage du lieu où l'un de ses gazoducs a explosé à Prince George, en Colombie-Britannique, tout en refusant de parler d'échéanciers.

Dans un communiqué envoyé samedi, l’entreprise indique que le Bureau de la sécurité des transports, de qui relève l’enquête sur l’incident de mardi dernier, a redonné accès au site afin d’en commencer les travaux de sécurisation et de nettoyage.

À lire aussi:
L'OIRPC achète des actifs d'Enbridge pour 1,75 milliard
Le chantier du pipeline Enbridge porteur d’espoir en Saskatchewan
Les opposants aux travaux de la Ligne 3 d’Enbridge déterminés à rester « le temps qu’il faudra »

Des effets sur l’industrie

L’explosion d’un gazoduc sous-terrain mardi a aussi eu un effet sur une autre conduite d’Enbridge.

En plus de la fermeture du pipeline de 91 cm endommagé par la déflagration, l’entreprise a réduit la circulation du gaz dans une conduite de 76 cm se trouvant à proximité.

L’incident a poussé plusieurs entreprises utiliser d’autres sources d’énergie que le gaz, à réduire leurs activités ou à les interrompre temporairement.

Enbridge reconnaît les effets de l’explosion sur différentes communautés et entreprises et soutient qu’elle travaille avec celles-ci afin d’assouvir leurs besoins en énergie.

Colombie-Britannique et Yukon

Accidents et catastrophes