•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison terminée pour le Fury d’Ottawa

Les joueurs du Fury FC d'Ottawa posent pour un photographe avant une rencontre à la Place TD
Les joueurs du Fury FC d'Ottawa lors d'une rencontre à la Place TD Photo: Steve Kingsman / Freestyle Photography
Radio-Canada

Le Fury d'Ottawa est comme un étudiant qui attend la veille de l'examen avant de commencer à étudier. Parfois, la stratégie fonctionne et les résultats sont bons. D'autres fois, ce n'est pas suffisant pour obtenir la note de passage. La saison 2018 du club de la USL se termine avec la lettre E, pour échec.

Un texte de Kim Vallière

Le Fury devait absolument remporter son match, samedi après-midi, contre le Battery de Charleston pour espérer participer aux séries éliminatoires. Les joueurs ont bien attaqué, mais ils n’ont pas été en mesure de marquer, comme trop souvent cette saison. Tirs mal cadrés et ballons qui atterrissent sur le poteau, le onze ottavien a été blanchi de la feuille de pointage pour la 17e fois en 2018.

C’est probablement l’histoire de l’année, notre incapacité à concrétiser les chances de marquer, a avoué dans un long soupir le gardien du Fury Maxime Crépeau.

La défaite de 2-0 met donc fin à la saison d’Ottawa, qui rate les séries pour une troisième saison de suite, la quatrième fois en cinq ans depuis la création de l’organisation, qui a d’abord évolué en NASL, puis en USL en 2017 et 2018.

J’ai souvent été frustré après les matchs, parce qu’on avait perdu des points importants et là ça nous rattrape et on le mange dans les dents, direct.

Maxime Crépeau, gardien du Fury d'Ottawa

On ne peut pas questionner l’effort fourni par les joueurs, mais parfois, dans le sport professionnel, ce n’est pas suffisant, a indiqué le défenseur Eddie Edward. C’est difficile à accepter, parce que nous savons que nous étions capables de mieux cette saison. Nous nous sommes laissés tomber et nous avons laissé tomber nos partisans.

Un homme assis devant un micro, vu dans le viseur d'une caméraL'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Nikola Popovic, en point de presse Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Les joueurs avaient encore de la difficulté à penser au long terme après la défaite, mais l’entraîneur-chef, Nikola Popovic, veut se servir de cette expérience pour le futur. Nous devons apprendre de cette saison et nous servir de cette colère que nous ressentons et de notre déception de ne pas participer aux séries pour revenir plus fort, a indiqué celui qui avait identifié comme objectif numéro un pour le Fury une participation aux éliminatoires.

Le Serbe a déjà une idée de la formation qu’il veut mettre sur le terrain en 2019. Il souhaite notamment avoir sous la main un club avec une plus grande profondeur, pour pouvoir naviguer adéquatement le calendrier, qui se veut parfois exigeant.

L’état-major de la formation fera son bilan officiel mercredi après-midi, en compagnie de Popovic, du directeur général Julian de Guzman et du capitaine, Carl Haworth.

L’avenir de Maxime Crépeau à Ottawa

Tout au long de la saison, Maxime Crépeau s’est fait questionner quant à son avenir. Prêté au Fury par l’Impact de Montréal, le Québécois de 24 ans est arrivé dans la capitale fédérale sans avoir de garantie.

Il a dû se battre pour finalement obtenir le poste de gardien numéro un, puis il a établi un nouveau record d’équipe pour le plus grand nombre de blanchissages en une saison, avec 15.

Je voulais accomplir quelque chose de bien avec ce groupe de joueurs là. Je voulais rentrer dans les séries et faire un bon bout de chemin, tout donner, a mentionné Crépeau, qui avoue ne pas savoir ce que le futur lui réserve.

Il reste une année d’option dans son contrat avec l’Impact et le club de la MLS devra décider avant le 8 décembre ce qu’il en fera.

C’est le moindre de leurs soucis, ils sont dans leur course aux séries, donc je pense que je vais devoir ronger mon frein encore une fois pour avoir des réponses, a-t-il avancé après ce qui pourrait bien être son dernier match avec le Fury.

Soccer

Sports