•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les régions rurales de la Nouvelle-Écosse dénoncent le manque de médecins

Des bateaux de pêche au homard, au quai de Digby.
Des bateaux de pêche au homard, au quai de Digby en Nouvelle-Écosse. Photo: Radio-Canada / CBC/Michael Gorman
Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, le dossier de la pénurie de médecins est loin d'être réglé. Plusieurs communautés rurales inquiètes de leur sort ont manifesté samedi pour réclamer de meilleurs soins de santé.

Des manifestants ont lancé un cri solennel devant l'hôpital à Digby en Nouvelle-Écosse. Le centre d'urgence ferme quelques jours par mois, lorsqu'aucun médecin n'est disponible.

Un hôpital avec une urgence qui est fermé voyons donc!, s’exclame Marie-Laure Hansson, résidente du comté de Digby.

Plusieurs régions rurales de la Nouvelle-Écosse manifestent contre le manque de médecins.Plusieurs régions rurales de la Nouvelle-Écosse manifestent contre le manque de médecins. Photo : Radio-Canada

On ne peut pas avoir des urgences c’est comme si on n’avait pas le droit d'être malade, s’indigne pour sa part Anna-Marie Mackenzie Kelly de la Coalition des soins de santé de la région de Digby.

Les deux médecins embauchées l'an dernier ont annoncé récemment qu'elles quittaient la région à la fin du mois de novembre, citant l'isolement pour cause et une trop grosse charge de travail.

Anna-Marie Mackenzie Kelly de la Coalition des soins de santé de la région de Digby.Anna-Marie Mackenzie Kelly de la Coalition des soins de santé de la région de Digby. Photo : Radio-Canada

C'est beaucoup de travail! Elles ont dit qu'elles ne pouvaient pas continuer sans aide d'autres médecins.

Anna-Marie Mackenzie Kelly, Coalition des soins de santé de la région de Digby

Elle explique qu’avec le nombre d’habitants dans la région, sept médecins seraient nécessaires.

Marie-Laure Hanssen, qui vit sur l'île de Brier, une des régions les plus isolées de la province, se sent laissée pour compte : Ici, ça me dépasse le manque d'accessibilité aux soins auxquels on a droit d'après la loi sur la santé du Canada. Ça devrait être facile, mais non il faut aller à Halifax.

Marie-Laure Hansson, résidente du comté de Digby.Marie-Laure Hansson, résidente du comté de Digby. Photo : Radio-Canada

La coalition a collecté de nombreux récits, toute des mauvaises expériences en lien avec le système de santé de la région. Le recueil a été remis à la régie de la santé et à la province.

Anna-Marie Mackenzie Kelly dit que la province à plusieurs fois tentées de se faire rassurantes, mais que rien n'a vraiment changées dans les faits.

Avec les informations de Stéphanie Blanchet

Nouvelle-Écosse

Santé