•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'importance des détecteurs de fumée, une bataille que mènent toujours les pompiers

Les propriétaires d'immeubles qui doivent fournir un avertisseur de fumée à leurs locataires, mais il revient à ces derniers de changer la pile, au besoin.
Les pompiers ont encore besoin de rappeler aux citoyens l'importance des détecteurs de fumée. Photo: iStock
Radio-Canada

Dans le cadre de la semaine de la prévention des incendies, les pompiers du Nouveau-Brunswick invitent les citoyens dans leurs casernes. Ils veulent répéter, encore une fois, que les détecteurs de fumée sont essentiels et sauvent des vies.

Les détecteurs de fumée sont abordables, et leur efficacité n'est plus à démontrer. Malgré tout, c'est encore et toujours le cheval de bataille des pompiers.

Avec un détecteur de fumée, vous avez presque zéro chance que vous allez perdre votre vie dans une maison et ça c'est très important, explique Charles LeBlanc, chef de division, service d’incendie de la Ville de Moncton.

Charles LeBlanc, chef de division, service d’incendie de la Ville de Moncton.Charles LeBlanc, chef de division, service d’incendie de la Ville de Moncton. Photo : Radio-Canada

Les radiateurs montrés du doigt

En saison hivernale, les petits radiateurs portatifs sont une des principales causes d'incendie, avec l'arrivée du temps froid.

Ce qui est important à savoir avec les petites chaufferettes c’est qu’elles sont manufacturées pour être utilisées à l’occasion, pas pour être utilisées tout l'hiver, précise M. LeBlanc.

Rallonges, thermostat et ampoules sont aussi des objets à utiliser avec précaution, dans un lieu sécuritaire. Aussi, un nouvel appareil sert de plus en plus de bougie d'allumage : les chargeurs de téléphones cellulaires bon marché.

Pour recharger le cellulaire, il faut toujours acheter les cordes recommandées par le manufacturier, rappelle le chef de division du service d’incendie de la Ville de Moncton.

Des prises de téléphone qui s'enflamment

De plus, certaines précautions sont de mises quand vient le temps de brancher nos appareils les plus indispensables : Jamais le mettre sous ton oreiller dans le lit, toujours regarder pendant le chargement que le cellulaire ne devient pas trop chaud.

Charles LeBlanc rappelle aussi la nécessité d'un extincteur dans la cuisine parce que la cuisson dans l'huile constitue la première cause d'incendie.

Les pompiers de Moncton prennent part à la semaine de prévention des incendies.Les pompiers de Moncton prennent part à la semaine de prévention des incendies. Photo : Radio-Canada

La plupart des 300 [incendies par année], à part une douzaine, c'est tous des incendies qu'on aurait pu prévenir.

Charles LeBlanc, chef de division, service d’incendie de la Ville de Moncton

Sensibiliser le public demeure le moyen le plus efficace pour abaisser le seuil des 300 incendies par année du Grand Moncton, selon les pompiers.

Avec les informations de Jean-Philippe Hughes

Nouveau-Brunswick

Prévention et sécurité