•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 200 000 $ d'amendes pour des braconniers

Une perchaude
Certains individus ont été reconnus coupables d'avoir pêché et vendu illégalement de la perchaude. Photo: Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Radio-Canada

Dix-neuf braconniers qui opéraient en Mauricie et au Centre-du-Québec devront payer des amendes totalisant 190 000 $.

Les individus ont été déclarés coupables de plus de 80 chefs d'accusation, tels que l'omission de déclarer ses prises, l'achat illégal et le gaspillage de poisson ou encore la chasse et le piégeage sans permis.

Du matériel de chasse et de pêche ainsi que des ordinateurs ont été saisis, en plus des 278 kg d'esturgeon, une cinquantaine de canards et une quantité indéterminée de caviar.

Les contrevenants devront payer des amendes variant entre 200 $ et 60 500 $. Le permis de chasse et de pêche de plusieurs d'entre eux sera par ailleurs suspendu.

Ces peines ont lieu dans la foulée de l'opération Caméléon, menée en octobre 2014. Des agents de la faune avaient alors mis la main au collet de 28 individus qui pêchaient et chassaient illégalement dans le secteur de Trois-Rivières et de Bécancour.

Dans un communiqué, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs indique qu'il s'agit de la première opération anti-braconnage portant presque exclusivement sur la pêche commerciale.

Le démantèlement de ce réseau de braconnage a nécessité la participation de 78 agents de protection de la faune.

Le dossier a connu un dénouement le 17 septembre alors que le dernier contrevenant a plaidé coupable.

Mauricie et Centre du Québec

Chasse et pêche