•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tension et émotion au palais de justice de Trois-Rivières

Des proches d'Ophélie Martin-Cyr attendent l'arrivée des deux présumés meurtriers de la jeune femme de 19 ans au palais de justice de Trois-Rivières.
Des proches d'Ophélie Martin-Cyr attendent l'arrivée des deux présumés meurtriers de la jeune femme de 19 ans au palais de justice de Trois-Rivières. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

C'est sous haute surveillance policière, mais aussi par des cris d'injures et des pleurs que les deux présumés meurtriers de la jeune Ophélie Martin-Cyr ont été accueilli au palais de justice de Trois-Rivières, en fin de journée vendredi, pour leur comparution.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Des curieux et des proches de la victime de 19 ans, dont son père et des amies de longue date, ont fait le pied de grue à l’extérieur du palais de justice une partie l’après-midi pour ne pas manquer l’arrivée de René Kègle et Francis Martel.

L'émotion et la tension étaient déjà palpables chez les amies d'Ophélie Martin-Cyr qui se réconfortaient entre elles. La jeune femme a été retrouvée morte, assassinée, dans un champ de Yamachiche mercredi.

Journalistes, curieux et proches d'Ophélie Martin-Cyr ont fait le pied de grue à l'extérieur avant l'arrivée des deux présumés meurtriers de la jeunes femme.Journalistes, curieux et proches d'Ophélie Martin-Cyr ont fait le pied de grue à l'extérieur avant l'arrivée des deux présumés meurtriers de la jeunes femme. Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Francis Martel et René Kègle ont été activement recherchés par la Sûreté du Québec (SQ) pendant plusieurs heures avant d’être arrêtés.

Les deux hommes ont été conduits au palais de justice de Trois-Rivières vers 17 h dans deux voitures différentes, à quelques minutes d’intervalle. Ils ont ensuite été formellement accusés du meurtre prémédité d’Ophélie Martin-Cyr.

Visage d'une femmeOphélie Martin-Cyr Photo : Facebook

Tout de suite après l’arrivée de Kègle et de Martel, c’est en courant que plusieurs personnes, dont des proches de la jeune Ophélie, se sont précipitées à l’intérieur du palais de justice afin de s’assurer d’avoir une place dans la salle d’audience pour assister aux deux comparutions.

C'est d'abord Francis Martel, 31 ans de Trois-Rivières, qui est arrivé au palais de justice à bord d'un véhicule noir et il a aussi été le premier à se présenter devant le juge.

Martel a été accusé de meurtre prémédité et de complicité après le fait. L’accusé est demeuré impassible lors de sa brève comparution.

Pendant qu’il balayait du regard la salle d’audience remplie à craquer, des proches de la victime n’ont pas pu retenir leurs larmes.

Francis Martel a été premier des deux présumés meurtriers à arriver au palais de justice de Trois-Rivières.Francis Martel a été premier des deux présumés meurtriers à arriver au palais de justice de Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada

Quand René Kègle est apparu dans le box des accusés, la tension a monté d’un cran dans la salle et les sanglots des proches se sont intensifiés.

Contrairement à Martel qui était habillé en civil, Kègle était vêtu d'une combinaison blanche.

À l'instar de son coaccusé dans cette affaire, il a scruté la salle avec attention et sans émotion apparente au cours de cette courte comparution.

Arrivée de René Kègle au palais de justice de Trois-Rivières, un des deux présumés meurtriers d'Ophélie Martin-Cyr.Arrivée de René Kègle au palais de justice de Trois-Rivières, un des deux présumés meurtriers d'Ophélie Martin-Cyr. Photo : Radio-Canada

L’homme de 38 ans de Saint-Maurice a aussi été accusé du meurtre prémédité d’Ophélie Martin-Cyr, mais aussi de tentative de meurtre sur la jeune femme de 21 ans qui était avec la victime le soir de sa mort en déchargeant une arme à autorisation restreinte.

Cette dernière aurait réussi à s’échapper d’un véhicule en mouvement.

La Sûreté du Québec (SQ) ne peut cependant pas confirmer si le véhicule duquel elle s’est enfuie est celui qui a été incendié dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap, à Trois-Rivières.

Toutefois, la SQ a confirmé vendredi que certains éléments laissent croire que le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr et les deux corps calcinés retrouvés dans le véhicule incendié sont reliés.

Les proches d’Ophélie Martin-Cyr qui étaient présents au palais de justice ont été accompagnés par des intervenants du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC).

René Kègle et Francis Martel restent détenus d'ici leur retour en cour prévu le 23 novembre.

Mauricie et Centre du Québec

Procès et poursuites