•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faute de candidats locaux, Drummondville recrute aussi à Montréal

Une vingtaine d'entreprises de Drummondville étaient de la Foire nationale de l'emploi, à Montréal, pour recruter de la main-d'oeuvre.
Une vingtaine d'entreprises de Drummondville étaient de la Foire nationale de l'emploi, à Montréal, pour recruter de la main-d'oeuvre. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une vingtaine d'entreprises de Drummondville ont conclu vendredi une opération de séduction à la Foire nationale de l'emploi à Montréal, où elles ont multiplié les efforts afin de recruter la main-d'oeuvre nécessaire pour répondre aux besoins criants.

Les intervenants socio-économiques locaux ont choisi une stratégie originale pour attirer les candidats de la région métropolitaine.

L'imprimerie FL Web de Saint-Germain-de-Grantham mise sur ses salaires concurrentiels et sur la qualité de vie en région pour espérer pourvoir ses 30 postes vacants.

Moi, j'invite ceux qui vivent dans l'île de Montréal à venir en banlieue à Drummondville. On n'a pas le stress de la circulation et le coût de la vie est moins élevé, martèle la vice-présidente de l'entreprise, Line Chamberland.

Une visite guidée pour convaincre

À la tête de cette mission de recrutement, la Société de développement économique de Drummondville (SDED) a mis en branle une stratégie originale pour maximiser les chances de trouver des travailleurs pour les 500 postes offerts par ces industriels.

On invite les candidats, on leur donne des billets d'autobus. On va venir les chercher. On va les amener visiter les entreprises qui les intéressent, découvrir la ville avec une animation dans l'autobus, des tirages. Il faut faire en sorte qu'à Montréal, Drummondville soit encore plus connue, lance à son tour le maire de Drummondville et président de la SDED, Alexandre Cusson.

Des candidats intéressés

Il est évidemment trop tôt pour jauger l'impact précis de la stratégie mise de l'avant par les intervenants socio-économiques drummondvillois. Une chose est sûre toutefois, elle semble susciter l'engouement de certains chercheurs d'emplois de la région métropolitaine.

Billet d'autobus en main, Mireille Djike accepte avec plaisir l'invitation qui lui est lancée et n'exclut pas un éventuel déménagement.

Je recherche un emploi stable en kinésiologie et à Drummondville avec moins de circulation je pense aussi que pour une mère de famille comme moi ça pourrait être l'option parfaite, croit la dame.

Selon la SDED environ 500 autres personnes comme elle, dont certains nouveaux arrivants, seront aussi de la partie. Reste à voir si les emplois et la région sauront les séduire. La visite guidée se déroulera durant le prochain Défi Emploi prévu à Drummondville les 1er, 2 et 3 novembre.

Estrie

Emploi