•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aide s'organise pour les sinistrés de l'incendie de la rue d'Iberville

Un incendie ravage le 300 rue Iberville Est à Rouyn-Noranda
Un incendie ravage le 300 rue Iberville Est à Rouyn-Noranda Photo: Radio-Canada / Piel Côté
Radio-Canada

L'incendie qui a ravagé un immeuble résidentiel situé sur la rue Iberville Est à Rouyn-Noranda était le plus imposant depuis décembre 2016, soit depuis celui qui a touché l'entreprise le Carrossier.

Un texte de Piel Côté

En l'espace de quelques heures, les résidents des 18 appartements ont tout perdu.

Pour les sinistrés, il s'agit d'un véritable cauchemar. Pendant ce temps, plusieurs groupes tentent de les soutenir le plus rapidement possible.

Incendie sur la rue Iberviille Est à Rouyn-NorandaIncendie sur la rue Iberviille Est à Rouyn-Noranda Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Ces démarches sont notamment entreprises pour des gens comme Joseph Kessel-Pombe, étudiant au doctorat en ingénierie à l'UQAT, qui a tout perdu.

À peine revenu de vacances, le Camerounais s'est retrouvé à la rue, jeudi soir.

La seule chose avec laquelle j'ai pu sortir, ce sont mes sous-vêtements, confie M. Kessel Pombe.

Au moment de m'endormir, c'est ça que je portais. Quand le feu s’est embrasé, c'est comme ça que je suis sorti, presque tout nu. J'ai besoin de soutien psychologique, j'ai besoin de soutien financier, j'ai besoin de soutien à tous les niveaux.

Joseph Kessel-Pombe

Imposant brasier

Le brasier, qui s'est déclenché vers 21h a nécessité la mobilisation de 40 pompiers du service de sécurité incendie et sécurité civile de Rouyn-Noranda.

Un bâtiment résidentiel en feu.L'incendie s'est déclaré en soirée. Photo : Facebook : Billy Plante

Ils ont finalement pu maîtriser le feu aux petites heures du matin, « malgré les vents incommodants », explique le directeur du service, Stephen Valade.

II y avait quand même de bons vents hier soir. Des vents de 20 km/h avec des rafales à 30 km/h, donc la fumée s'est répandue, a-t-il soutenu.

Du soutien

Vendredi matin, l'UQAT a mis en place une cellule de crise pour aider ses étudiants. Les types de soutien requis sont nombreux, qu'ils soient alimentaires, vestimentaires, financiers, administratifs, informatiques ou encore académique.

Pour sa part, la Ville de Rouyn-Noranda n'offrira pas d'hébergement d'urgence.

Elle dirige plutôt les sinistrés vers les services adéquats, selon leurs besoins.

Abitibi–Témiscamingue

Incendie