•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition pour modifier le tracé du tramway dans Sainte-Foy

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec
L'aménagement impliquerait de délocaliser des stationnements. Photo: Ville de Québec
Radio-Canada

Des résidents du secteur de Sainte-Foy se mobilisent pour exiger de la Ville de Québec qu'elle modifie le tracé du futur tramway, lequel doit passer à neuf mètres de leur cour arrière.

Une pétition circule depuis quelques jours parmi les résidents du boulevard Pie-XII.

Le tronçon est bordé d'un côté par des terrains appartenant à Hydro-Québec. La Ville de Québec s'est entendue avec la société d'État pour que le tramway y prenne emprise, entre le boulevard du Versant-Nord et le chemin des Quatre-Bourgeois.

Les dizaines de propriétaires du secteur craignent « le bruit, le stress, l'insomnie ». Autant de désagréments qui seront selon eux causés par le passage des trains, en plus d'une perte d'intimité.

Ils réclament donc une modification du tracé, qui passerait uniquement sur le chemin des Quatre-Bourgeois pour aller jusqu'aux bureaux de Revenu Québec, rue Marly.

Ils exhortent dans un deuxième temps Hydro-Québec à refuser les visées de la Ville sur ses terrains.

Peu d'études

Puisque le terrain est en pente, « le bruit sera intolérable lors de la montée du tramway », soutient-on notamment dans le texte qui accompagne la pétition.

On dénonce également l'absence « d'études d'impact sur la sécurité et la santé des résidents bordant l'emprise. »

Les déraillements font notamment partie des scénarios qui inquiètent.

L'instigateur de la pétition, Denis Lemay, soulève la possibilité que la quiétude des habitants soit affectée selon l'horaire du tramway, qui sera en fonction de 5 h à 1 h du matin.

Il soutient que les travaux d'entretien, comme le déglaçage en hiver, seront eux aussi très bruyants.

Séance de consultation publique sur le réseau de transport structurantSéance de consultation publique sur le réseau de transport structurant Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Celui qui réside dans le quartier depuis 44 ans déplore que le projet soit « canné » d'avance sans qu'on ait donné suite aux inquiétudes de la population.

« Les études d'impact, je pense qu'ils ne veulent pas en faire. [...] Ils y vont par improvisation », a dit M. Lemay à Radio-Canada.

Lors des consultations publiques tenues au printemps, d'autres résidents de ce secteur s'étaient présentés au micro.

Certains ont dit craindre pour la valeur de leur propriété. Le maire de Québec, Régis Labeaume, leur avait répondu qu'au contraire, les terrains prendraient de la valeur.

Depuis, M. Lemay déplore l'absence de solutions proposées par la Ville.

Pour le bruit, l'administration municipale a évoqué une « haie de saules », a rapporté M. Lemay. Selon lui, ces mesures sont insuffisantes, « surtout l'hiver, quand il n'y a pas de feuilles ».

Québec

Transports