•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sainte-Anne-des-Monts : l'UPAC s'intéresse à des « irrégularités »

Sainte-Anne-des-Monts
Sainte-Anne-des-Monts Photo: Radio-Canada.ca/Claude Côté

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, confirme que l'Unité permanente anticorruption (UPAC) collecte actuellement des informations concernant des « irrégularités comptables » au sein de l'administration municipale.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Certains éléments qui ont été portés à la connaissance du maire et du directeur général font aussi l'objet d'une enquête interne de la Ville depuis la mi-août.

Difficile d'en savoir davantage sur ce que le maire qualifie d'irrégularités, mais il s'agirait, selon lui, de quelques situations qui n'impliquent pas de gros montants.

Selon le maire, les irrégularités impliqueraient toutes moins de 1000 $. Il a avisé l'UPAC que la Ville allait collaborer à une éventuelle enquête et que les autorités municipales entendent assumer leur responsabilité.

Le montant, qu'il soit petit ou grand, ça n'a pas d'importance, s'il y a irrégularité, il faut la régler.

Simon Deschênes, maire de Sainte-Anne-des-Monts

Au début du mois de juillet, certaines de ces irrégularités, jugées sérieuses, ont été portées à l'attention du directeur-général, Martin Richard. D'autres informations complémentaires ont été colligées quelques jours plus tard.

Il a donc été décidé de mener une enquête interne pour en savoir plus. Certains éléments ont été vérifiés par la Ville et étaient finalement non-fondés, mentionne Simon Deschênes. Par contre, l'enquête de la Ville se poursuit concernant d'autres éléments.

Enquêteur de l'UPACUn enquêteur de l'UPAC Photo : Radio-Canada

Depuis quelques jours, l'UPAC tente aussi de faire la lumière dans ce dossier. Le maire en a eu la confirmation vendredi midi quand il a contacté l'organisation avec laquelle il n'avait eu aucun échange.

L'UPAC m'a confirmé que je serai rencontré en temps et lieu et que ce n'est pas ciblé envers le conseil municipal.

Simon Deschênes, maire de Sainte-Anne-des-Monts.

Impossible de savoir si l'UPAC mène une enquête sur les irrégularités dont parle le maire. Des gens de Sainte-Anne-des-Monts, dont probablement des employés municipaux, auraient cependant été contactés par des enquêteurs au cours des derniers jours.

Depuis août, Simon Deschênes et Martin Richard se sont rendus à quelques reprises au poste de la Sûreté du Québec de Sainte-Anne-des-Monts pour y faire des déclarations sous serment et aviser les autorités policières de leur démarche.

L'UPAC n'a pas voulu commenter.

Justice et faits divers