•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le virus du Nil occidental est détecté dans la région de Saint-Jean 

Un moustique adulte
Le virus du Nil occidental a été détecté au Nouveau-Brunswick. Photo: La Presse canadienne / Dave Chidley

Le virus du Nil occidental a été détecté chez trois corneilles d'Amérique trouvées mortes dans la région de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. Malgré les températures automnales, la médecin-hygiéniste en chef de la province rappelle à la population de se protéger contre les piqûres de moustiques.

Les risques d’exposition sont faibles, mais ces résultats nous rappellent qu’il est aussi important de prendre des mesures de précaution à l’automne et au printemps, rappelle la Dre Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

Plusieurs espèces de moustiques peuvent transmettre le virus.

Les tests sur les oiseaux morts ont été effectués par le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg. La dernière présence de ce virus dans la province remonte à 2003.

Pour prévenir les piqûres, le bureau de la médecin-hygiéniste en chef rappelle de s'assurer que les fenêtres sans moustiquaires sont bien fermées et de minimiser le temps passé dehors à l’aube et au crépuscule.

De plus, les vêtements de couleur pâle et à manches longues sont à prioriser si vous passez du temps à l’extérieur.

Il est aussi recommandé de vider tous les réceptacles ou endroits où de l’eau pourrait s’accumuler près des résidences, puisque les moustiques utilisent les points d’eau stagnante pour pondre leurs oeufs.

À noter aussi que les animaux peuvent aussi être infectés par le virus, comme les chevaux ou les chiens.

Nouveau-Brunswick

Santé publique