•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chiens dangereux : craignant d’être attaqués, des citoyens de Laverlochère portent plainte

Un chien de type pitbull
Un chien. Photo: Radio-Canada

Des citoyens de la municipalité de Laverlochère, au Témiscamingue, ont décidé de porter plainte à différentes instances puisqu'ils appréhendent d'être attaqués par des chiens du secteur qu'ils jugent dangereux.

Un texte de Tanya Neveu

Depuis le mois de janvier 2018, au moins quatre personnes ont été mordues par les mêmes chiens.

Ils interpellent maintenant les instances municipales et la Sûreté du Québec (SQ) pour que les choses changent.

Le 29 septembre dernier, Laurent Bournival s'est fait mordre au bras et à la cuisse par deux chiens alors qu'il était en train d'aider sa fille à déménager.

Morsure sur un bras avec des points de rapprochements.Le 29 septembre dernier, Laurent Bournival s'est fait mordre au bras et à la cuisse par deux chiens. Photo : Gracieuseté : Laurent Bournival

J'ai été chanceux, je suis venu à bout de m'en défaire et de m'enfermer dans le camion pour que ça arrête, raconte-t-il.

Sa femme, Joane Gionet, a aussitôt appelé la SQ pour porter plainte. Elle a aussi interpellé la municipalité de Laverlochère.

Morsure de chien avec une ecchymose.Le 29 septembre dernier, Laurent Bournival s'est fait mordre au bras et à la cuisse par deux chiens. Photo : Gracieuseté : Laurent Bournival

Je suis tannée d'être devant des "sans réponses" ». Je ne sais plus quoi faire. Il faut protéger nos gens, encore plus les enfants et les aînés, soutient-elle.

D'autres cas

Cette histoire ne serait pas isolée. Félix Neveu a aussi été mordu à la main par ces mêmes chiens en janvier dernier.

[Le propriétaire] s'est mis à me dire que j'étais dans sa cour. Je lui ai répondu : regarde où je suis, en plein milieu du chemin, explique M. Neveu.

Nancy Gauthier a aussi porté plainte aux autorités policières en avril quand ces mêmes chiens ont tenté de l'attaquer alors qu'elle marchait.

Maintenant, on évite ce secteur-là. C'est juste plate parce qu'un jour, il va arriver quelque chose de grave et tout le monde va dire "on aurait donc dû". C'est le temps de faire quelque chose.

Nancy Gauthier

Règlement municipal en vigueur

À la municipalité, le maire Daniel Barrette confirme qu'il existe un règlement concernant les animaux.

Pour tout chien qui n'est pas en laisse, qui est considéré comme dangereux, la Sûreté du Québec peut intervenir pour faire appliquer notre règlement.

Daniel Barrette

Le maire de Laverlochère a d'ailleurs demandé une rencontre avec la direction du poste de police de Ville-Marie.

L'avocat de la municipalité est au fait du dossier et une mise en demeure pourrait être envoyée au propriétaire des chiens.

Enquête ouverte à la SQ

La Sûreté du Québec affirme qu'une enquête est en cours et qu'elle prend le dossier au sérieux, tout en respectant les clauses du règlement municipal en vigueur.

Ce que dit le règlement municipal de Laverlochère

  • Article 6 : Constitue une nuisance et est prohibée la garde d'un chien : a) Méchant, dangereux, ayant la rage ou qui a déjà attaqué un animal ou un être humain
  • Article 7 : Un agent de la paix peut abattre un chien errant qu'il juge dangereux
  • Article 8 : Lorsqu'un chien a mordu une personne, son gardien doit en aviser dans un délai de 24 heures, le service de police
  • Article 9 : Le Conseil autorise généralement tous les agents de la paix de la Sûreté du Québec à entreprendre des poursuites pénales contre tout contrevenant [...].

Il nous a été impossible de confirmer l'identité du ou des propriétaires et donc, de le joindre.

Abitibi–Témiscamingue

Animaux