•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison se termine dans l'incertitude pour le traversier Yarmouth-Portland

Le traversier The CAT
Après plusieurs annulations en 2017, le traversier The CAT a transporté 21% plus de passagers en 2018. Photo: Gracieuseté/Bay Ferries Ltd.

Le service de traversier entre Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, et Portland, dans le Maine, a transporté davantage de passagers cette saison, mais la compagnie Bay Ferries pourrait quand même déplacer son terminal des États-Unis.

La saison 2018 du traversier The CAT a pris fin lundi dernier. Au total, ce sont 50 185 passagers qui ont cette année effectué la traversée de cinq heures et demie entre les deux pays. Il s’agit d’une hausse de 21 % comparativement à l’année précédente.

Cependant, le nombre de passagers avait chuté d’environ 25 % en 2017, pour se chiffrer à 41 263 personnes, au cours d’une saison minée par les ennuis mécaniques du navire à haute vitesse.

Un changement de terminal dans le Maine envisagé

Bay Ferries, la société qui exploite le traversier, envisage de déplacer son terminal du Maine pour l’établir à Bar Harbor, la saison prochaine.

Les prix du carburant ont augmenté en 2018, dit l’entreprise. Bar Harbor est plus près de Yarmouth que Portland, ce qui réduirait les coûts de carburant et de main-d’oeuvre.

Bar Harbor, Maine, en automne.Le traversier entre la Nouvelle-Écosse et les États-Unis pourrait partir de Bar Harbor, dans le Maine, la saison prochaine. Photo : Getty Images / PictureLake

La compagnie de traversiers a jusqu’au 15 novembre pour décider si elle désire prolonger le bail conclu avec la Ville de Portland pour l’utilisation du débarcadère. Mais pour se prévaloir de cette option, la compagnie doit s’engager à investir au moins 7,8 millions de dollars dans la construction d’un nouveau poste des douanes américaines dans le port.

En revanche, Bay Ferries a offert d’investir 4 millions de dollars au terminal de Bar Harbor. Les contribuables néo-écossais pourraient devoir payer la note, puisque l’entreprise demande que la Nouvelle-Écosse lui fournisse cet argent.

Le ministre des Transports de la Nouvelle-Écosse, Lloyd Hines, semble ouvert à l’idée. Il estime que ce serait une occasion d’attirer dans la province des visiteurs du parc national américain Acadia, situé près de Bar Harbor. Cette attraction accueille 3,5 millions de personnes par année.

Douanes canadiennes à Yarmouth en Nouvelle-Écosse.Trois ordres de gouvernement investissent 9,7 M$ pour la réfection du terminal à Yarmouth. Photo : Radio-Canada / CBC/Paul Palmeter

Un déménagement dans le Maine requiert aussi l’approbation de la petite ville de Bar Harbor. Celle-ci doit prendre une décision au sujet de la location d’une partie de son terminus de traversier, qui appartient à la Municipalité. Une réponse est attendue mardi prochain, mentionne Bay Ferries.

Le mois dernier, trois ordres de gouvernement au Canada ont annoncé un investissement de 9,7 millions de dollars dans la réfection du terminal de Yarmouth.

À lui seul, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a versé 32 millions de dollars en subventions à ce service de traversier depuis qu’il a été relancé entre Yarmouth et Portland en 2015.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Nouvelle-Écosse

Tourisme