•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis au volant : les policiers auront les conducteurs à l'oeil

Un jeune homme conduit une voiture en fumant son joint de cannabis.
Est-ce que les policiers seront formés à temps pour détecter les capacités affaiblies par le cannabis chez les conducteurs? Photo: iStock
Radio-Canada

À quelques jours de la légalisation du cannabis au pays, la Police provinciale de l'Ontario (PPO) rappelle qu'il est strictement interdit de conduire avec les facultés affaiblies.

Plus de 735 000 Ontariens auraient pris le volant, en trois mois, après avoir consommé de la marijuana, selon les projections d'un sondage Ipsos commandé par l'Association canadienne des automobilistes (CAA).

La police, à l'approche de la légalisation du cannabis à des fins récréatives, le 17 octobre prochain, met en garde les conducteurs.

Kerry Schmidt, porte-parole de la PPO, précise que ses agents porteront une attention particulière aux conducteurs sur les routes de la province. Les conducteurs sous l'influence du cannabis ont tendance à avoir une conduite erratique, lente et à être distraits sur la route, note la PPO.

La conduite avec facultés affaiblies désigne la conduite d’un véhicule (y compris les voitures, les camions, les bateaux, les motoneiges et les véhicules hors route) alors que la capacité à conduire est compromise de quelque façon que ce soit par la consommation d’alcool, de drogues ou d’une combinaison des deux.

À la fin du mois d'août, le gouvernement fédéral a approuvé un appareil de dépistage de cannabis pour les contrôles routiers.

Kerry Schmidt, de la Police provinciale de l'Ontario, rappelle les dangers de conduire avec les facultés affaiblies. Kerry Schmidt, de la Police provinciale de l'Ontario, rappelle les dangers de conduire avec les facultés affaiblies. Photo : Radio-Canada

La police rappelle également que de conduire avec les facultés affaiblies nuit au jugement, à la coordination et aux habiletés motrices. Une petite quantité de drogue peut influer sur la capacité à conduire et augmenter le risque d'accident, souligne-t-on.

La conduite des automobilistes sera analysée, tous les détails seront pris en compte. Nous serons présents, très vigilants.

Kerry Schmidt, de la Police provinciale de l'Ontario.

La PPO rappelle que conduire avec les facultés affaiblies par la drogue, au même titre que par l'alcool, est un acte criminel. Si un conducteur est déclaré coupable : il aura un casier judiciaire, il se verra interdire de conduire pendant un an et il recevra une amende minimale de 1000 $, explique aussi la PPO.

Accident de la route

Société