•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joe Comartin est nommé consul général du Canada à Détroit

Un homme avec des lunettes, un veston et une cravate devant des drapeaux du Canada.
Joe Comartin Photo: La Presse canadienne / Pawel Dwulit

L'ancien député néo-démocrate de Windsor-Tecumseh, nommé vendredi par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, deviendra le plus haut représentant canadien du Michigan.

Je ne m’attendais pas du tout à ça! Joe Comartin a été surpris lorsqu’il a reçu l’appel du gouvernement du Canada lui proposant le poste de consul général à Détroit.

Selon lui, le Canada cherchait un nouveau représentant avec des contacts dans l’industrie automobile, en particulier chez les syndicats canadiens et américains.

L’homme de 70 ans, qui a pris sa retraite de la vie politique il y a trois ans, a un peu hésité avant d’accepter l’offre. Mais quand j’ai appris tout ce qu’ils voulaient faire, je me suis dit que je pourrais être utile pour le bureau à Détroit.

Les échanges commerciaux et les enjeux touchant l’industrie automobile feront partie des grandes missions de son mandat.

Joe Comartin dit aussi vouloir miser davantage sur le tourisme en s’employant à faire connaître le comté d’Essex et ses vignobles. Détroit vit aussi une renaissance et de ce côté-là aussi il y a quelque chose à faire, dit-il.

Joe Comartin assure qu’il ne déménagera pas et demeurera à Windsor : Je vais traverser chaque jour.

Longue carrière politique

Joe Comartin a obtenu son baccalauréat en sciences politiques de l'Université de Windsor en 1968.

Il a commencé sa carrière au sein du Parti libéral du Canada, au service du premier ministre Pierre Elliott Trudeau, pour qui il a travaillé un an.

Il a ensuite conclu que ses croyances et ses idées correspondaient davantage aux orientations du Nouveau Parti démocratique (NPD).

L’homme, originaire de Pointe-aux-Roches, a remporté un siège à la Chambre des communes aux élections de 2000, devenant le premier candidat fédéral du NPD à représenter une circonscription ontarienne en dix ans.

Joe Comartin a été député des circonscriptions de Windsor-St. Clair puis de Windsor-Tecumseh.

Il a été membre de la Chambre des communes du Canada (2000-2015), leader parlementaire de l'opposition officielle (2011-2012) et vice-président de la Chambre des communes (2012-2015).

En janvier 2016, Joe Comartin est devenu professeur à l'Université de Windsor où il a enseigné l'éthique et les réformes du Parlement canadien.

Politique fédérale

Politique