•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pornographie juvénile : Jonathan Bettez acquitté

Le reportage de Maude Montembeault
Radio-Canada

Jonathan Bettez a été acquitté vendredi par le juge Jacques Lacoursière de tous les chefs d'accusation en matière de pornographie juvénile qui pesaient contre lui. La preuve recueillie par les policiers lors de perquisitions menées sur son lieu de travail et dans deux résidences en août 2016 ne pouvait pas être présentée par la poursuite lors d'un procès, a tranché le juge.

Le juge a accueilli vendredi au palais de justice de Trois-Rivières la requête de Jonathan Bettez qui visait à faire invalider les mandats de perquisition qui ont mené aux saisies.

Le juge Jacques Lacoursière n’a pas été tendre envers le travail des enquêteurs de la Sûreté du Québec. Il a qualifié leurs démarches d’« opération de pêche ». Les démarches policières étaient abusives et les mandats invalides, a-t-il conclu.

Jonathan Bettez et son avocat, Me Marc-Antoine Carette, ont rencontré brièvement les journalistes à leur sortie de la salle d'audience. Toutefois, seul Me Carette s'est adressé aux caméras.

Nous sommes très satisfaits, dans les circonstances, de la décision qui a été rendue aujourd’hui, qui a reconnu que les droits de M. Bettez ont été violés à plusieurs reprises dans le cadre de l’enquête policière, a-t-il déclaré avant de quitter le palais de justice avec son client.

Jonathan Bettez était accusé de 10 chefs d'accusation en matière de possession, de distribution de pornographie juvénile et d’accession à celle-ci.

Il a été le principal suspect dans l’affaire Cédrika Provencher, mais n'a jamais été accusé dans cette histoire.

La mère et la soeur de Cédrika Provencher étaient d’ailleurs présentes vendredi matin au palais de justice de Trois-Rivières.

Mauricie et Centre du Québec

Justice et faits divers