•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de gaz naturel : des élèves invités à apporter un chandail de plus

Une femme a le nez recouvert et une partie de la tête sous son chandail.
Des élèves de la Colombie-Britannique sont invités à apporter un chandail supplémentaire. Photo: Shutterstock / Koldunova Anna

Les commissions scolaires de Burnaby, de Surrey, de Langley, de Vancouver, de North Vancouver et de Delta ont avisé les élèves et leurs parents que le chauffage serait réduit ou arrêté vendredi dans les écoles parce que Fortis BC a demandé à ses clients de réduire leur consommation d'énergie à la suite de l'explosion d'une conduite d'un gazoduc, dans le nord de la province, mardi.

Les élèves sont ainsi invités à apporter un chandail supplémentaire.

Doug Strachan, de la Commission scolaire de Surrey, dit que les thermostats seront fixés à 19 degrés Celsius dans les écoles, vendredi, et que ces dernières sont encouragées à limiter leur utilisation d’eau chaude.

« Nous voyons cela comme notre responsabilité en tant qu’organisation, étant donné les circonstances », indique-t-il. Il s’attend à ce que les parents prennent aussi des mesures en ce sens.

Des milliers d'abonnés touchés

Des centaines de milliers d’abonnés de Fortis BC sont touchés par la pénurie de gaz naturel à la suite de l’explosion du pipeline. La situation doit durer jusqu’à ce que la conduite soit réparée.

L’Université de la Vallée du Fraser et l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique (BCIT) ont pour leur part diminué le chauffage dans des bâtiments.

L’Université de la Colombie-Britannique, qui est à l’extrémité du gazoduc, a demandé aux étudiants et à son personnel de limiter l’utilisation non essentielle du gaz naturel.

Avec des informations de Zahra Premji, CBC

Colombie-Britannique et Yukon

Société