•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jérôme 50, adepte du son chill

Jérôme 50 pour La Hiérarchill, son premier album (2018).

Photo : Grosse boîte

Radio-Canada

Parmi les auteurs-compositeurs-interprètes québécois de la nouvelle génération, il y avait déjà Hubert Lenoir, Lydia Képinski ou encore Émile Bilodeau. C'est au tour de Jérôme 50 de faire parler de lui. Paré de sonorités rock plutôt légères, son nouvel album, La hiérarchill, entend néanmoins porter un message politique.

Dès les premières secondes de son entrevue avec Catherine Richer à l'émission Le 15-18, jeudi, on a compris que Jérôme 50, de son vrai nom Jérôme Charette-Pépin, était une personnalité à part. Bavard et décalé, il aborde néanmoins des sujets sérieux, telle son enfance à L'Ancienne-Lorette, banlieue de Québec, qui lui « a donné un peu mal au cœur ». « C’est un système de vie dans lequel j’ai été inconfortable la majorité de ma jeunesse », ajoute-t-il.

Avec La hiérarchill, l’artiste de 24 ans évoque ce qui constitue à ses yeux un autre carcan : le système néolibéral, soit un système « dans lequel on passe 17 ou 18 années de sa vie à aller chercher un baccalauréat, parce qu’on nous a dit que c’était ça qu’il fallait faire ».

« Les jeunes qui ont décidé de ne pas suivre ce chemin-là, qui n’ont pas encore le cégep, c’est les prochains révolutionnaires », affirme-t-il. C’est le message porté par la chanson qui donne aussi son titre à l’opus.

Le reste de l’album réalisé par Philippe Brault se veut moins politique, mais toujours sur un ton chill. Jérôme 50 évoque en particulier les relations amoureuses, comme dans Je t’aime tellement ou Prendre une douche, chanson chantée en duo avec Hubert Lenoir. Mon doux saigneur (Wéke n’béke) et Lydia Képinski sont aussi de l’aventure.

Côté scène, Jérôme 50 assurera notamment les premières parties d’Émile Bilodeau et d'Hubert Lenoir lors de leur passage à l’Impérial de Québec, respectivement les 9 novembre et 21 décembre.

Musique

Arts